Jeudi, 22 Août 2019
Dernières nouvelles
Principale » OM : " Un Ocampos à l'envers et qui s'est fait reprendre par Garcia... "

OM : " Un Ocampos à l'envers et qui s'est fait reprendre par Garcia... "

17 Septembre 2018

On croit d'abord à un 4-3-3. On va vite savoir puisqu'on va à Lyon dimanche prochain.

Auteur du deuxième but de l'OM, Dimitri Payet a suscité de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux. "Après on se prend un bon coup de pied au cul à la mi-temps et on se réveille, a ainsi expliqué le Réunionnais. Puis quand on joue comme ça c'est plus simple".

Et à en croire Morgan Sanson, le récital livré après la pause n'a d'ailleurs pas suffi à effacer le souvenir d'une première période insipide au cours de laquelle les Phocéens ont semblé en panne d'inspiration.

Paris sans voiture dimanche, pour le plus grand bonheur des piétons
A la mi-journée, l'avenue des Champs-Élysées a été prise d'assaut par les promeneurs, à pied, à vélo ou à trottinette. La circulation avait même diminué d'un tiers sur le périphérique, alors qu'il n'était pas concerné par l'opération.

A la fin du match, malgré la large victoire les joueurs ont reconnu avoir manqué leur première mi-temps. Pour le but exceptionnel, Dimitri Payet a confié qu'il a profité que la balle soit en l'air pour éviter que le camp adverse ne la contrôle avant lui. On est un peu mou, on ne met pas de rythme donc forcément pour une équipe qui est venue défendre comme Guingamp c'est facile. C'est une sale soirée, voilà. Le travail des deux semaines nous a permis de tenir une heure. L'enchaînement des défaites amène le doute, la fragilité. J'ai glissé un mot dans le vestiaire: 'C'est vrai que la note est salée mais on a été intéressant pendant une heure, c'est une bonne base de travail'. "On a su réagir mais il faudrait commencer les matches comme on a joué en seconde période", a ainsi commenté l'ancien Montpelliérain, rejoignant-là l'analyse de Rudi Garcia.

Jérémy Sorbon (défenseur de Guingamp): "On était bien en place dans les 60 premières minutes, jusqu'au premier but, qui nous a désorganisés". Ensuite on crée des espaces dans les zones dangereuses. "Pour le moment, on est dans le cas de figure de la malchance du dernier, à nous de faire les efforts pour aller chercher la chance, le plus rapidement sera le mieux".

OM :