Jeudi, 20 Septembre 2018
Dernières nouvelles
Principale » US Open H : Djokovic est bel et bien de retour

US Open H : Djokovic est bel et bien de retour

15 Septembre 2018

En face, Juan Martin Del Potro semblait encore une fois déçu, lui qui court derrière un deuxième titre en grand chelem depuis son sacre à l'US Open, en 2009. Et si Wimbledon avait été un " soulagement " pour le Serbe, l'US Open - son troisième après 2011 et 2015 - a des airs d'apothéose. Et j'ai puisé dans ce moment une nouvelle inspiration, une nouvelle motivation. "C'est une défaite difficile", a-t-il lâché, encore au bord des larmes, tout en confiant son " envie de (se) surprendre encore à réaliser des choses comme ça ". Depuis, mon tennis est complètement différent en termes de résultats. "Je pense que l'on va retourner en 'rando' très rapidement!". Avec 14 couronnes en Grand Chelem, Djokovic égale l'Américain Pete Sampras et revient à six longueurs de Roger Federer, détenteur du record de trophées majeurs avec 20 sacres.

Ce dimanche 9 septembre a également été l'occasion pour lui d'égaler une ancienne légende du tennis. "Y être vraiment, c'est un rêve qui devient réalité".

Un jeune Monégasque de 20 ans va remplacer Kimi Räikkönen chez Ferrari
Charles Leclerc a fait ses débuts en F1 cette année, chez Sauber, et il a impressionné en entrant régulièrement dans le top 10. Renault, F3 européenne, GP3 et GP2 (champion dans ces deux disciplines), il a débuté cette année chez Sauber en Formule 1 .

Et comme il l'a dit lui-même, il ne serait pas étonnant que le joueur de 31 ans retourne randonner dans le sud de la France dans les prochains mois, avant l'Open d'Australie en janvier. J'ai dû réfléchir tôt dans ma carrière, quand je perdais la plupart de mes matches contre eux en Grand Chelem, comment améliorer et développer mon jeu pour être en mesure de rivaliser avec eux, de les battre quand ça comptait le plus. Pour tout vous dire, j'ai pleuré jusqu'à maintenant. Ancien numéro un mondial, Djoko est parfaitement entré dans sa finale avec un jeu sur et une longueur de balle plus très impressionnante. Il est très rapide, il défend très bien. La perte du deuxième set - long de 95 minutes - a coûté cher au grand Argentin (1,98). Mais j'étais tout le temps à la limite, à chercher des points gagnants en coup droit, en revers, et je ne pouvais pas parce que Novak était toujours dessus. Parfois, vous n'y arrivez pas.

"J'ai joué beaucoup de matches ces deux dernières semaines et mon poignet répond bien".

US Open H : Djokovic est bel et bien de retour