Lundi, 19 Novembre 2018
Dernières nouvelles
Principale » Une vidéo immortalise les avances d’Harvey Weinstein avant un viol présumé

Une vidéo immortalise les avances d’Harvey Weinstein avant un viol présumé

13 Septembre 2018

Cette vidéo, diffusée mercredi 12 septembre par la chaîne Sky News, a été enregistrée par Melissa Thompson lorsqu'elle a rencontré Harvey Weinstein en 2011 pour un entretien d'embauche dans son bureau, relate l'Association Press.

"La vidéo, tournée par Thompson lors d'un rendez-vous professionnel plus tôt dans la journée du viol présumé, montre le producteur lui faire des avances et des caresses qui rendent mal à l'aise la jeune femme". Elle a l'habitude de filmer ses réunions avec son portable et a ainsi pu avoir ces images.

Sur les images, le producteur fait plusieurs commentaires suggestifs, à commencer par demander: "Est-ce que j'ai le droit de flirter avec toi?"

Trump, à un tweet de déclencher une guerre avec Pyongyang ?
A la suite de quoi son ministre de la Défense, James Mattis (qui décrit Trump comme un homme dont le niveau de compréhension est " celui d'un écolier de CM2 ou de 6e ") lui aurait expliqué: " Nous faisons cela afin d'éviter la troisième guerre mondiale ".

Melissa Thompson accuse Harvey Weinstein de l'avoir violée le même soir à un hôtel où il lui avait donné rendez-vous pour ce qu'elle croyait être la conclusion du contrat. ". Melissa Thompson réplique, hésitante: "Un peu". Puis la poignée de mains avec Melissa Thompson se transforme en une accolade, généralement réservée aux personnes qui se connaissent intimement - ce qui n'est évidemment pas le cas ici. Car Harvey Weinstein ne s'attaquait pas uniquement aux actrices, mais également à toutes celles qui avaient le malheur de croiser son chemin. Alors que la jeune femme lui tend la main pour se présenter, il la serre dans ses bras, caressant son dos. Le producteur susurre: "Laisse moi avoir un petit bout de toi (.) Tu veux continuer encore un peu?" "Si j'avais essayé de lui échapper, il aurait tenté encore plus de me coincer (...)". Cette femme est l'une des plaignantes ayant déposé un recours collectif en juin pour viol contre Harvey Weinstein, selon des médias américains. "Je me sentais constamment prise au piège", a-t-elle dit.

"Pas de quoi troubler l'avocat d'Harvey Weinstein, qui a indiqué que la vidéo " démontr (ait) qu'il n'y avait rien de convaincant " et ne montrait qu'un " flirt occasionnel, voire maladroit, de la part des deux parties ".