Vendredi, 16 Novembre 2018
Dernières nouvelles
Principale » France : Une "taxe halal" pour financer l'islam ?

France : Une "taxe halal" pour financer l'islam ?

11 Septembre 2018

Ce dimanche, l'Institut Montagine doit publier un rapport avec des propositions pour réformer l'islam de France.

Si cette taxe était instituée, il faudrait enfin selon le rapport de l'Institut Montaigne, Hakim El Karoui préconise que la taxe soit gérée par l'Association musulmane pour l'islam de France, nouvel organisme qui serait aussi chargé d'organiser le financement du culte musulman, rapporte Europe 1.

Dans ce cadre, M. El Karoui présente à nouveau sa proposition de "création d'une institution chargée d'organiser et de financer le culte musulman": l'Association musulmane pour l'islam de France (Amif). Cette instance s'occuperait de former et rémunérer les imams, de construire des lieux de culte, et de mettre en place des outils de lutte contre l'islamophobie et l'antisémitisme.

Cette structure pourrait notamment gérer une "taxe halal", idée maintes fois évoquée depuis les années 90 pour financer l'islam de France. "Il n'y a pas de taxe halal au sens où il y aurait un impôt prélevé par l'Etat", a expliqué l'ancien banquier.

OnePlus 6T : le capteur d’empreintes sous écran est confirmé par la marque
Le constructeur en a profité pour souligner qu'il ne s'agira pas de la seule façon de déverrouiller son smartphone. Petite encoche , triple capteur photo , capteur d'empreintes sous l'écran ...

"L'idée c'est de créer une organisation neutre, indépendante des pays d'origine, indépendante de ceux qui tiennent aujourd'hui les mosquées, pour prélever une toute petite somme d'argent sur chaque acte de consommation et réinvestir cette somme d'argent dans le travail théologique, parce que c'est la mère de toutes les batailles ", résume sur RTL Hakim El Karaoui, réputé proche du président français. "Les fidèles savent que le Pèlerinage est mal organisé et qu'ils payent trop cher, que leur nourriture Halal n'est pas très claire, que les dons qu'ils font en espèce ne vont pas là où ils devraient aller". Une relance de l'apprentissage de la langue arabe est également "majeure tant les cours d'arabe dans les mosquées sont devenus pour les islamistes le meilleur moyen d'attirer des jeunes dans leurs mosquées et écoles". "Le nombre d'élèves qui apprennent l'arabe au collège et au lycée a été divisé par deux".

Ce rapport est publié alors que sont organisées jusque mi-septembre des "assises territoriales de l'islam de France" dans chaque département, sous l'égide des préfets, pour faire émerger des propositions inédites.

Cet ancien conseiller de Jean-Pierre Raffarin à Matignon constate aussi que le "halal" imprègne de plus en plus "la façon de vivre ensemble", avec le développement de sites communautaires, d'hébergement ou de covoiturage "halal". "Il y a à peu près 800.000 à un million de personnes qui suivent un discours religieux (.) produit par les salafistes", a-t-il affirmé sur Europe 1, disant s'appuyer sur une étude d'un institut de sondage. Des travaux qui seront prochainement remis au président de la République, Emmanuel Macron.

France : Une