Jeudi, 29 Octobre 2020
Dernières nouvelles
Principale » Duterte, le président qui s'était comparé à Hitler, en visite — Israël

Duterte, le président qui s'était comparé à Hitler, en visite — Israël

04 Septembre 2018

Le président philippin Rodrigo Duterte a atterri dimanche soir à l'aéroport international de Tel Aviv -David Ben Gourion pour une visite afin de consolider les liens naissants avec l'Etat hébreu, où il a été accueilli par le ministre israélien des Communications, Ayoub Kara.

En septembre 2016, M. Duterte s'était comparé à Hitler afin de justifier ses méthodes sanglantes pour combattre la criminalité et le trafic de drogue qui ont fait des milliers de morts. L'opposition israélienne et les défenseurs des droits de l'homme se sont particulièrement émus de la visite en ce lieu éminemment solennel de Rodrigo Duterte, auteur juste avant son départ de propos controversés sur le viol et chantre des exécutions extra-judiciaires. "Je serais heureux de les massacrer", avait-il dit, avançant un chiffre faux sur le nombre de juifs assassinés par les nazis, chiffrés à six millions. "Rodrigo Duterte avait présenté ses excuses et s'était rendu dans une synagogue quelques jours plus tard".

Dans la salle des noms, Duterte a dit: "je n'arrive pas à imaginer un pays obéissant à un fou".

"Bibi (le surnom de M. Netanyahu) est prêt à exonérer un dirigeant illégitime qui se targue de massacrer ses concitoyens et de violer les droits de l'Homme, et pour quelle raison?" Parce que Duterte est prêt à soutenir l'occupation " israélienne des Territoires palestiniens, a écrit sur Facebook Tamar Zandberg, la cheffe du parti israélien de gauche Meretz. Il a ensuite parlé des relations commerciales avec Israël, et de l'achat d'armes par les Philippines. Il a rappelé que ça avait été le seul pays d'Asie à voter en 1947 la résolution de l'ONU sur la partition de la Palestine prévoyant notamment la création de l'État d'Israël.

"Cette visite revêt une grande importance pour nous, elle symbolise les relations fortes et chaleureuses entre nos deux peuples", a déclaré dans un communiqué le ministère israélien des Affaires étrangères. Les Philippines sont devenues en 2017 un important client des produits de défense israéliens, achetant pour 21 millions de dollars (18 millions d'euros) de systèmes radar et d'équipements antichars. Eitay Mack, un avocat israélien, a ainsi déclaré: "Il est très inapproprié qu'un tueur de masse qui supporte le viol, de tirer dans les organes génitaux des femmes et les attentats dans les écoles, rencontre le président", rapporte The Guardian.

Un incendie ravage le Musée National de Rio de Janeiro — Brésil
Selon le ministre brésilien de la Culture Sergio Sa Leitao, l'incendie s'est produit en raison d'une "négligence au fil des ans". Dimanche soir, il a de nouveau rayonné au milieu du parc de Boa Vista, mais cette lumière-là était celle d'un drame.

La visite de M. Duterte pourrait être l'occasion de contrats bien plus importants, au moment où Manille prévoit un programme de plusieurs milliards de dollars de modernisation de ses forces armées. L'élue fait référence au soutien des Philippines qui se sont abstenues de voter une condamnation adoptée par l'Assemblée générale de l'ONU, contre la reconnaissance par les Etats-Unis de Jérusalem comme capitale d'Israël.

Elle illustre par ailleurs la volonté du président philippin de réduire sa dépendance militaire vis-à-vis de son allié traditionnel américain.

Le bouillant Duterte a clairement réorienté sa diplomatie vers Pékin et Moscou, même si les choses se sont apaisées après l'arrivée de Donald Trump à la Maison blanche.

Il sera également question lors des entretiens bilatéraux de la condition des milliers de Philippins travaillant comme domestiques en Israël.

Duterte, le président qui s'était comparé à Hitler, en visite — Israël