Dimanche, 29 Mars 2020
Dernières nouvelles
Principale » Des cinéastes tchèques en grève de la faim pour soutenir Oleg Sentsov

Des cinéastes tchèques en grève de la faim pour soutenir Oleg Sentsov

24 Août 2018

La France réitère sa préoccupation concernant la dégradation dangereuse de l'état de santé du réalisateur ukrainien Oleg Sentsov, qui, actuellement détenu en Russie, a entamé son centième jour de grève de la faim.

En dépit des nombreux appels d'écrivains, acteurs ou cinéastes occidentaux, Moscou refuse de céder, mettant en exergue les charges de "terrorisme" qui lui ont valu sa condamnation et assurant que le réalisateur doit demander une grâce pour l'obtenir, ce qu'il refuse.

Le secrétaire d'État britannique aux Affaires étrangères Alan Duncan s'est dit mardi, dans un communiqué, "extrêmement préoccupé" par l'état de santé du cinéaste ukrainien.

En sursis Ses proches s'inquiètent et notamment sa cousine, Natalia Kaplan, qui évoque leur dernier échange: "Dans sa lettre il m'a dit qu'il ne fallait plus lui dire qu'une libération était proche, il n'y croit plus".

Oleg Sentsov était un réalisateur ukrainien prometteur jusqu'à ce que son engagement politique lors du soulèvement du Maïdan puis l'annexion de la Crimée ne bouleverse son destin.

"Oleg Sentsov observe sa grève de la faim depuis 100 jours". "Il a un pouls très faible, confie-t-elle. Il se plaint du coeur qui lui fait mal, de faiblesse générale et essaye de ne pas se lever souvent pour ménager ses forces", expliquait-elle après avoir reçu une lettre de son cousin. "Il m'a fait penser à un malade du cancer persuadé qu'il vaincra la tumeur et qu'il vivra", a déclaré à l'AFP Mme Svetova.

Oleg Sentsov est maintenu en vie grâce à des compléments alimentaires injectés par l'administration pénitentiaire russe.

L'ex-chef de campagne de Trump condamné pour fraude
Le but: acheter leur silence " à la demande du candidat ", afin d'éviter de lui "porter préjudice", selon Michael Cohen . Trump , à Stephanie Cliffords, plus connue sous son nom d'actrice pornographique Stormy Daniels.

"Les autorités russes affirment que tout va très bien avec lui".

Oleg Sentsov, que l'on voit ici dans le box des accusés entonnant l'hymne national ukrainien, a été condamné en 2015 à 20 ans de prison en raison de ses prises de position contre l'annexion russe de la Crimée.

Les ambassadeurs du G7 à Kiev ainsi que de nombreuses personnalités du monde culturel, comme le cinéaste suisse Jean-Luc Godard ou l'acteur américain Johnny Depp, ont appelé à sa libération.

Mme Moskalkova a également estimé que M. Sentsov ne pouvait être échangé contre des Russes détenus en Ukraine car il posséde aussi selon elle la nationalité russe, qui lui a été attribuée d'office après l'intégration de la Crimée à la Fédération de Russie. Vladimir Poutine reste quant à lui inflexible.

A l'approche de cette visite, le président ukrainien Petro Porochenko s'est entretenu jeudi au téléphone avec Mme Merkel, en soulignant la "nécessité de libérer immédiatement" Oleg Sentsov.

La mère du cinéaste, Lioudmila, avait écrit fin juin à M. Poutine pour lui demander de le gracier mais le Kremlin, selon des médias russes, lui a opposé une fin de non-recevoir. Ce que refuse catégoriquement le prisonnier.

Des cinéastes tchèques en grève de la faim pour soutenir Oleg Sentsov