Jeudi, 20 Septembre 2018
Dernières nouvelles
Principale » Pont effondré à Gênes : le dernier adieu de l'Italie aux victimes

Pont effondré à Gênes : le dernier adieu de l'Italie aux victimes

18 Août 2018

Les familles d'une partie des victimes ont choisi de ne pas participer à la cérémonie, certains préférant des funérailles plus intimes et dans leur ville, d'autres annonçant clairement un boycott.

"C'est l'État qui a provoqué cela, qu'ils ne se montrent pas: le défilé des politiques a été honteux", a réagi, dans les colonnes du quotidien, Nunzia, mère d'un des quatre jeunes italiens de Torre del Greco (commune de Naples) décédés sur la route de leurs vacances.

Dans un immense hall du parc des expositions transformé en chapelle ardente, 18 cercueils ont été alignés dès vendredi, dont le petit tout blanc de Samuele, 8 ans, la plus jeune victime, fauché avec ses parents alors que la famille partait prendre un ferry pour des vacances en Sardaigne.

Cette découverte macabre intervient alors que Gênes et l'Italie disent adieu ce samedi aux victimes lors de funérailles nationales boycottées par la moitié des familles en colère contre le gouvernement. Autour d'une photo d'un défunt souriant, une famille embrassait le cercueil, y posait des petits mots écrits à la main.

L'un demande la révocation de la concession d'Autostrade per l'Italia pour le tronçon du pont, l'autre appelle à la révocation de toutes les concessions. Les sauveteurs ont continué pour une troisième nuit leurs recherches dans les décombres du pont autoroutier qui s'est effondré à Gênes, dans le nord de l'Italie, alors que des personnes sont toujours portées disparues.

La liberté de la presse est en jeu aux États-Unis
A l'instar de Jack Shafer, de Politico, qui pense que l'effort coordonné "va à coup sûr avoir un effet contre-productif". Pour les défenseurs de la liberté de la presse, les déclarations de M.

"Nous faisons tout notre possible pour qu'Autostrade ouvre son portefeuille pour aider les proches des victimes, les personnes concernées, les sans-abri et la ville", avait lancé vendredi l'omniprésent vice-Premier ministre Matteo Salvini, ministre de l'Intérieur et chef de la Ligue (extrême droite). On compte encore également une quinzaine de blessés, dont six dans un état grave.

"Nous ne pouvons pas attendre la justice pénale", a estimé le chef du gouvernement, Giuseppe Conte.

La société Autostrade per l'Italia, qui appartient au groupe Atlantia, lui-même contrôlé par la famille Benetton, a réagi en évoquant le sérieux de ses contrôles de sécurité. La holding de Benetton, Edizione (l'actionnaire de référence), a affirmé qu'elle ferait tout pour mettre au jour les responsabilités dans ce drame.

Atlantia a déclaré qu'une reconstruction du pont pourrait "être achevée dans les cinq mois" une fois le site accessible après la fin des recherches et des relevés d'enquête. Atlantia a critiqué une annonce gouvernementale faite " en l'absence de toute certitude sur les causes effectives " du drame. Il a prévenu en outre que la révocation coûterait cher en indemnités à l'Etat. Pour les autres rencontres, les joueurs observeront une minute de silence et porteront un brassard noir.

Alors que le championnat de football doit reprendre ce week-end, les matches prévus dimanche de la Sampdoria et du Genoa, les deux équipes de Gênes, ont été reportés à une date ultérieure.

Pont effondré à Gênes : le dernier adieu de l'Italie aux victimes