Jeudi, 20 Septembre 2018
Dernières nouvelles
Principale » L'Église catholique présente ses excuses pour abus d'enfants

L'Église catholique présente ses excuses pour abus d'enfants

17 Août 2018

"Des prêtres violaient des petits garçons et des petites filles et les hommes d'église qui étaient leurs responsables n'ont rien fait".

Le Vatican relève cependant que la majeure partie des cas évoqués sont antérieurs au début des années 2000, quand la révélation d'une suite de scandales a poussé l'Église américaine à mener "des réformes drastiques". "Il souligne aussi la nécessité d'obéir à la législation civile, y compris à l'obligation de dénoncer les cas d'abus sur des mineurs".

Le rapport indique également que "quasiment tous les cas" suspectés sont aujourd'hui frappés par la prescription et ne peuvent donc faire l'objet de poursuites judiciaires, comme le rapporte Le Monde. Deux prêtres ont toutefois été inculpés, l'un pour des agressions sexuelles répétées sur plusieurs enfants, dont les plus récentes remontent à 2010. L'autre, accusé d'agression sur un enfant de sept ans, a plaidé coupable fin juillet.

En procédure pénale américaine, le ministère public peut soumettre des faits à un jury populaire, qui décidera s'il y a ou non matière à poursuites.

Malgré cela, les jurés ont choisi de rendre publics les noms de dizaines d'hommes d'Église accusés de pédophilie.

Diablo III : Eternal Collection confirmé avant l'heure sur Switch
Il est également question de pouvoir sauvegarder ses parties dans le cloud, une fonctionnalité que Nintendo réserve pour rappel aux abonnés Nintendo Switch Online.

D'après le magistrat, ces prêtres se sont servis de "la foi comme d'une arme" pour faire taire leurs victimes, prenant l'exemple de l'un d'entre eux qui aurait décrit à des enfants comment "Marie devait lécher Jésus pour qu'il reste propre après sa naissance", afin d'obtenir des fellations. D'un ton cinglant, le rapport dépeint une hiérarchie catholique très ingénieuse pour empêcher l'ébruitement des abus sexuels et protéger les auteurs de ces agressions.

Des évêques et des cardinaux "ont, pour l'essentiel, été protégés".

Le rapport intervient alors que des allégations d'abus sexuels sur des enfants refont surface au sein de l'Église catholique.

Le mois dernier, le cardinal Theodore McCarrick, ancien archevêque de Washington et haut responsable catholique, avait démissionné au milieu d'accusations d'abus sexuels contre des enfants et des adultes. Le travail des journalistes avait été récompensé par un prix Pulitzer et avait donné lieu à une adaptation cinématographique doublement couronnée aux Oscars, Spotlight. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

L'Église catholique présente ses excuses pour abus d'enfants