Jeudi, 20 Septembre 2018
Dernières nouvelles
Principale » Contrôles, réfections, types d'ouvrage...dans quel état sont les ponts de France?

Contrôles, réfections, types d'ouvrage...dans quel état sont les ponts de France?

17 Août 2018

Un rapport sénatorial de mars 2017 remarquait à ce sujet que sur les autoroutes, la part des ouvrages "nécessitant des réparations structurelles " était passée de 8% en 2011 à 4% en 2015.

Après l'effondrement du viaduc de Gênes mardi, qui a causé la mort d'au moins 39 personnes dont quatre Français, la question de la solidité des ponts en France se pose. Plus de la moitié des chaussées présentent des dégradations exigeant réparation. Le rapport qualifie de " vieillissant et dégradé " le réseau routier français non concédé à des sociétés privées, qui s'étend sur 12 000 km, s'ajoutant aux 9 000 km d'autoroutes concédées. Un constat plus qu'alarmant d'autant plus qu'un pont n'est réparé que 22 ans après "l'apparition des premières dégradations". Selon cet audit, 30% des 12.000 ponts que compte le réseau routier non concédé à des sociétés privées sont à réparer, et 7% d'entre eux présentent même un "risque d'effondrement" à terme, soit environ 840 ouvrages. Si rien n'est fait, en 2037, 62 % des chaussées seront " très dégradées ", souligne le document, qui a été demandé par le gouvernement pour l'aider à préparer le budget de la programmation des infrastructures. Chaque année, l'état du réseau se détériore: en 2016, 17% des routes nationales étaient endommagées en métropole contre 14% en 2006. "À l'origine des dégradations, les hivers rigoureux et les intempéries, qui provoquent l'arrachement des couches superficielles des routes, et un trafic élevé avec des pointes de trafic supérieures à 30 000 véhicules par jour sur certaines portions". Le rapport ne s'arrête pas là. "Si les voies ne sont pas réparées à temps, l'eau s'infiltre et attaque la structure de la chaussée", lit-on encore. Les ponts sont également menacés. "Si on continue à dépenser 666 millions d'€ par an jusqu'en 2022, il faudra ensuite investir 1,3 milliard d'euros par an jusqu'en 2037 pour revenir à l'état actuel", est-il précise. "L'entretien, c'est notre priorité, ça se traduit dès le budget 2018 et ça se traduira pendant plusieurs années ", a assuré la ministre Elisabeth Borne mercredi sur France Info. Elle a rappelé " l'importance " de la surveillance des routes, ponts et tunnels, tout en expliquant qu'elle travaillait sur un projet de loi de programmation des infrastructures pour la rentrée.

Mort de Pierre Camou, ancien président de la Fédération française de rugby
Depuis l'annonce de son décès, en ce début d'après-midi, les hommages se multiplient pour ce serviteur du rugby français. Après des études à Bordeaux (où il rencontra Bernard Lapasset), il avait pris le chemin de la banque.

La ministre se veut pourtant rassurante et a confirmé que " tous les ponts font l'objet de visites annuelles et de visites plus détaillées tous les trois ans, qu'ils soient sur réseau concédé ou non concédé ".

En France, le dernier incident remonte au 15 mai dernier, un mur de soutènement du viaduc de Gennevilliers (Hauts-de-Seine), situé sur l'autoroute A15, s'est effondré au niveau de la commune d'Argenteuil.

Contrôles, réfections, types d'ouvrage...dans quel état sont les ponts de France?