Jeudi, 20 Septembre 2018
Dernières nouvelles
Principale » Israël: une foule d'Arabes israéliens manifestent contre une loi controversée - Autres

Israël: une foule d'Arabes israéliens manifestent contre une loi controversée - Autres

15 Août 2018

La minorité arabe israélienne constitue 17,5% de la population de l'Etat Hébreu.

De nombreux Israéliens juifs, ainsi que plusieurs parlementaires issus non seulement de la Liste arabe unie mais aussi des partis de gauche Meretz et Union sioniste, ont joint leurs forces aux manifestants pour demander l'abrogation de la loi.

Pour les minorités druze et arabe, la loi fait d'eux des citoyens de seconde zone.

La loi votée par le Parlement le 19 juillet avec le soutien de M. Netanyahu confère aux juifs le droit "unique" à l'autodétermination en Israël et proclame que l'hébreu est la seule langue officielle d'Israël, l'arabe n'ayant qu'un statut "spécial" qui n'a pas été défini.

Le texte voté entre dans la catégorie des lois fondamentales qui font office de constitution en Israël.

Le premier ministre israélien a affirmé dimanche qu'il n'avait pas l'intention d'amender la loi en expliquant que sans ce texte, "il sera impossible de garantir pendant des générations l'avenir d'Israël comme Etat national juif".

Moto: Marquez en pole pour 2/1000e de seconde au GP d'Autriche
La troisième marche du podium revient à Andrea Dovizioso juste devant Cal Crutchlow qui termine à la quatrième place. Cela s'est joué dans les derniers tours, mais c'est bien Jorge Lorenzo qui signe sa troisième victoire de la saison.

Cinq appels ont été déposés contre la loi devant la Cour suprême.

Ce dernier a rapidement réagi à la manifestation sur les réseaux sociaux, déclarant que "nous continuerons à brandir le drapeau israélien et à chanter l'Hatikvah avec une grande fierté", en référence à une vidéo dans laquelle on peut voir les drapeaux palestiniens flotter au centre de Tel Aviv. Pour elle aussi, la loi doit être annulée car elle "nie l'égalité entre les gens".

La foule a marché depuis la place Rabin jusqu'au musée de Tel Aviv en brandissant des pancartes en arabe et en hébreux et en entonnant des chants majoritairement en arabe.

" Il s'agit d'une loi raciste qui rappelle l'Apartheid en Afrique du Sud ", selon Mohammad Barake, qui préside le haut comité de suivi des Arabes israéliens.

"C'est exactement pour cette raison que nous avons choisi d'adopter la Loi de l'Etat-nation: nous sommes fiers de notre pays, nous sommes fiers de notre drapeau, nous sommes fiers de notre hymne".

Israël: une foule d'Arabes israéliens manifestent contre une loi controversée - Autres