Mercredi, 15 Août 2018
Dernières nouvelles
Principale » "L'histoire n'est pas terminée" : des tracts "Hollande 2022" déjà distribués

"L'histoire n'est pas terminée" : des tracts "Hollande 2022" déjà distribués

12 Août 2018

Ce 12 août, le Journal du Dimanche nous éclaire sur l'origine de ce papier: créé par de jeunes élus locaux, il a pour but de prendre la température concernant la popularité de François Hollande. Côté verso, des questions rhétoriques: "qui a tenu face aux attentats?". Début juillet, ils ont relancé des réunions régulières autour de l'ex-chef de cabinet de Stéphane Le Foll au ministère de l'Agricuture, Rémi Branco, qui précise être "en lien avec François Hollande mais pas à son service". Tel semble d'ailleurs être l'objectif de cette opération si l'on en croit le JDD : sonder l'état d'esprit des Français quant à l'idée d'un retour sur le devant de la scène politique de celui qui avait renoncé à briguer un second mandat.

Questionnaire en main, ils ont décidé d'évaluer l'image du président sur le terrain. "Quelle empreinte a t-il laissée chez les Français? Que gardent-ils en mémoire un an après?", s'interroge l'un des membres de ce réseau auprès du JDD.

Soccer : Gerard Piqué met fin à sa carrière internationale
Lors de sa présentation en tant que sélectionneur d'Espagne, Luis Enrique avait dit qu'il parlerait avec Piqué. Piqué a ajouté que "la décision a été prise il y a longtemps déjà, et qu'elle a été longuement réfléchie".

Pour Inventons Demain, -dont certains membres disent avoir été séduits par Macron, puis déçus- les résultats seraient davantage favorables après cette année écoulée et les sondés "beaucoup moins hostiles que lors des législatives". "Ce sont déjà deux atouts énormes en politique", lâche t-il. La victoire des Bleus en Coupe du monde de football? Néanmoins du côté de l'ancien chef d'État, l'entourage assure qu'il s'agit d'une "initiative totalement indépendante".

Les conclusions de cette étude seront remises fin octobre en région parisienne, affirme-t-on au sein d'Inventons demain, qui évoque des "contacts indirects" avec le président. "L'hypothèse d'un retour paraît hors de propos, tient-il à souligner. C'est François Hollande", est-il écrit, avant une dernière phrase promettant que "l'histoire n'est pas terminée". Curieusement, les deux initiatives s'ignorent.