Mercredi, 19 Décembre 2018
Dernières nouvelles
Principale » La Bourse de Paris finit en net repli, plombée par la Turquie

La Bourse de Paris finit en net repli, plombée par la Turquie

12 Août 2018

À Paris, le CAC 40 a terminé en baisse de 1,59% à 5.414,68 points.

Les Bourses européennes ont terminé en nette baisse vendredi, la baisse de la livre turque faisant craindre un risque pour les banques européennes, ce qui a poussé les investisseurs vers des actifs refuges comme le dollar et les obligations souveraines.

'Nous demeurons prudemment optimistes quant à la capacité de l'économie britannique à progresser à un rythme raisonnablement solide sur le reste de l'année', réagit Capital Economics qui table sur environ 1,5% de croissance en 2018.

L'indice Stoxx européen du secteur a perdu 1,91%: l'espagnol BBVA a lâché 5,16%, signant la plus forte baisse de l'EuroStoxx 50, l'italien UniCredit a perdu 4,73%, le français BNP Paribas 2,99%.

La BCE a refusé de commenter l'article du FT.

La livre turque a chuté à un plus bas record face au dollar, en baisse de 17,12%, avec l'escalade des tensions diplomatiques et commerciales entre la Turquie et les Etats-Unis, qui vont doubler les droits de douane sur l'acier et l'aluminium turcs, a annoncé Donald Trump dans un tweet. Elle accuse désormais un repli de plus de 30% depuis le début de l'année.

Le conflit entre la Russie et les Etats-Unis a également incité à la prudence.

Tokyo a cédé 1,33% mais Shanghai a fini dans le vert grâce au soutien des valeurs technologiques.

Sony lève le voile sur une nouvelle PlayStation 4
Vincent de Lavaissiere est rédacteur chez IGN France, gamer à plein temps, et dealeur de beats à ses heures perdues sur Twitter . Des accessoires qui profitent de la même finition translucide que la console.

En excluant les prix traditionnellement volatils de l'énergie et des produits alimentaires, l'inflation sous-jacente aux États-Unis est ressortie à 0,2% en juillet, un chiffre conforme au consensus de marché. En attendant, la livre sterling est orientée à la baisse face au dollar et stagne face à l'euro.

La vigueur du dollar a par ailleurs pour effet une baisse des cours des matières premières comme le cuivre (-1,38%) ou le nickel (-1,51%).

L'indice Stoxx des ressources de base (-1,91%) accuse le repli sectoriel le plus marqué du jour et à Paris, Eramet perd 3,76%, la plus mauvaise performance de l'indice SBF 120.

Parmi les rares hausses du CAC, Sanofi (+1,08%) profite du relèvement de la recommandation de Citigroup, passé à l'achat.

Le rouble est descendu à 67,6535, son plus bas depuis le 2 juin 2016.

Sur le marché obligataire, l'aversion au risque favorise la baisse marquée des rendements des emprunts d'Etat: celui du Bund allemand à dix ans est repassé sous 0,34%, son équivalent français sous 0,7% et le dix ans américain a enfoncé le seuil de 2,9%, au plus bas depuis le 23 juillet.

Le pétrole, lui, n'échappe pas au mouvement général de baisse des matières premières: le Brent (-0,46%) retombe vers 71,50 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) vers 66 dollars.

La Bourse de Paris finit en net repli, plombée par la Turquie