Lundi, 17 Décembre 2018
Dernières nouvelles
Principale » Le roman Vivre ensemble d'Émilie Frèche "porte atteinte à la vie privée"

Le roman Vivre ensemble d'Émilie Frèche "porte atteinte à la vie privée"

11 Août 2018

A quelques semaines de sa sortie en librairies, à l'occasion de la rentrée littéraire, le roman Vivre ensemble écrit par Emilie Frèche fait parler de lui. " Puiser dans la vie privée de mon fils et de ses souffrances intimes est inacceptable, injustifiable", déclare la journaliste et épouse de François de Rugy.

" La première fois qu'ils se sont vus tous les quatre, le fils de Pierre n'a pas supporté un mot du fils de Déborah, ou peut-être était-ce juste un rire, et, pris d'une rage folle, il s'est mis à hurler qu'il les détestait, que de toute façon elle ne serait jamais à son goût et Léo jamais son frère, puis il a attrapé un couteau de boucher aimanté à la crédence derrière lui et, le brandissant à leur visage, il a menacé de les tuer - cela faisait une heure à peine qu'il les connaissait".

Maître William Bourdon, l'avocat de Séverine Servat de Rugy, révèle que la journaliste aurait dans un premier temps souhaité interdire la publication de l'ouvrage.

Haïti : Le nouveau Premier ministre officiellement présenté à la nation
Jean Henry Céant, pour avoir été deux fois candidat à la présidence, connaît bien les défis qui l'attendent à la Primature. L'inverse n'est pas à écarter non plus à ce stade à un peu plus d'un an des prochaines législatives en octobre 2019.

Quant au fils de Séverine Servat de Rugy, Joseph, il vit en garde alternée chez sa mère et son père, Jérôme Guedj. "Lire ce qui est du domaine de l'emprunt massif et répété à un contexte privé, ce qui relève du viol de l'intimité sous un jour dégradant, sinon malveillant, est terriblement choquant, violent, destructeur. Je n'ai eu d'autre choix moral, éthique, que de faire savoir que j'allais m'y opposer par voie juridique", a indiqué Séverine Servat de Rugy.

Dans un communiqué commun aux différentes parties de cette affaire, il est également indiqué que "Séverine Servat de Rugy renonce à solliciter l'interdiction du livre mais se réserve le droit d'engager des poursuites judiciaires et de demander des dommages intérêts, pour elle-même et pour son enfant, pour le préjudice qu'elle estime avoir subi". Un encart sera assuré dans chaque exemplaire vendu, portant la mention d'atteinte à l'intimité de vie privée. C'est pour défendre mon fils que j'ai intenté cette action. Dans un communiqué joint publié par l'Express et signé par Séverine Servat de Rugy, Emilie Frèche et sa maison d'édition, l'épouse de François de Rugy affirme que "des passages du livre (.) portaient des atteintes graves et répétées à l'intimité de sa vie privée et à celle de son enfant". Mais c'est principalement l'atteinte à la vie privée de son fils qui l'a poussée à s'en remettre à la justice. "Néanmoins, dans un souci d'apaisement et dans l'intérêt de l'enfant (.) l'auteur et l'éditeur ont accepté d'insérer un encart dans les ouvrages mis en vente afin d'éviter tout risque de confusion", écrivent Anne Veil et Alain Jakubowicz, les avocats des Éditions Stock et de la romancière.

Le roman Vivre ensemble d'Émilie Frèche