Mardi, 11 Décembre 2018
Dernières nouvelles
Principale » Glyphosate: Monsanto reconnu coupable dans le procès Roundup

Glyphosate: Monsanto reconnu coupable dans le procès Roundup

11 Août 2018

Les jurés ont déterminé que Monsanto avait agi avec "malveillance" et que son herbicide Roundup, ainsi que sa version professionnelle RangerPro, avaient "considérablement" contribué à la maladie de M. Johnson.

Et malgré cette décision qui pourrait faire jurisprudence, le groupe pharmaceutique allemand ne semble pas vouloir arrêter la production du glyphosate, toujours plébiscité par les cultivateurs pour son efficacité et son faible coût mais très critiqué, notamment en Europe.

Les jurés avaient commencé à délibérer le 8 août après plus d'un mois de débats dans ce procès historique, le premier à concerner le caractère possiblement cancérigène des produits au glyphosate de Monsanto.

"Nous exprimons notre sympathie à Dewayne Johnson et à sa famille". "J'ai reçu beaucoup de soutien depuis le début de cette affaire, beaucoup de prières et d'énergie de la part de gens que je connais même pas".

Si Dewayne, tout comme d'autres agriculteurs et victimes, espèrent un effet boule de neige suite à ce jugement historique, le géant des pesticides (récemment racheté par Bayer) n'a pas hésité à contester la décision.

"C'est une victoire historique", a réagi samedi 11 août sur France Inter David Cormand, secrétaire national d'Europe-Écologie Les Verts, après la condamnation de Monsanto par un tribunal californien à payer 289 millions de dollars, l'équivalent de 253 millions d'euros, à un jardinier d'écoles primaires.

Journée noire ce samedi pour les départs en vacances — Circulation
Dimanche 12 août est classé VERT au niveau national et ORANGE en Auvergne-Rhône-Alpes et sur l'Arc méditerranéen . Samedi 11 août est classé ROUGE au niveau national et NOIR en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Je suis content de pouvoir aider une cause qui me dépasse largement.

Ce dernier réclamait plus de 400 millions de dollars, estimant que ces produits avaient entraîné son cancer et que Monsanto avait sciemment caché leur dangerosité. "Et j'espère que cette décision commencera à lui apporter l'attention dont elle a besoin", a quant à lui réagi Dewayne Johnson lors d'une conférence de presse. " Le jury a eu tort ", a ainsi déclaré le vice-président de Monsanto, Scott Partridge, devant le tribunal, avant d'annoncer que la firme ferait appel à la décision. Il a été diagnostiqué en 2014 d'un lymphome non hodgkinien, un cancer incurable du système lymphatique. Monsanto met en avant " 800 études scientifiques " et les conclusions négatives de l'agence de protection de l'environnement (EPA) aux Etats-Unis ainsi que des agences européennes Efsa (sécurité des aliments) et Echa (produits chimiques) sur son caractère cancérigène.

Dewayne Johnson n'avait pas de problème de santé auparavant et n'a pris conscience des controverses sur le glyphosate que lorsqu'il s'est renseigné sur internet après avoir constaté l'apparition de marques sur sa peau. "Comment ose-t-elle?", s'est interrogé au sortir de la salle d'audience Dewayne Johnson, à qui les médecins donnent moins de deux ans à vivre.

Selon l'un des avocats du plaignant, Brent Wisner, le verdict "montre que les preuves (de la dangerosité du glyphosate) sont accablantes".

Malgré un changement de nom probable, le verdict de vendredi "va provoquer une cascade de nouvelles affaires" prédit Robert F. Kennedy Jr, membre de l'équipe d'avocats rassemblée autour de M. Johnson, qui compte demander à ce que l'appel de Monsanto soit traité en urgence compte tenu de l'état de santé de son client. Actuellement, des milliers de procédures contre Monsanto sont en cours aux États-Unis, à des degrés divers d'avancement.

Glyphosate: Monsanto reconnu coupable dans le procès Roundup