Mercredi, 21 Novembre 2018
Dernières nouvelles
Principale » Une élection partielle redonne espoir aux démocrates — USA

Une élection partielle redonne espoir aux démocrates — USA

10 Août 2018

Mais quelque 5000 votes par correspondance et plus de 3400 bulletins provisoires restaient à dépouiller et le vainqueur n'avait pas été désigné officiellement. Peu importe, le bouillant président n'a pas attendu l'annonce officielle pour féliciter Troy Balderson tout en s'attribuant sa nette remontée après des sondages inquiétants. "Maintenant Troy remporte une superbe victoire dans une période très compliquée de l'année", s'est réjoui le milliardaire new-yorkais avant de twitter un simple "Félicitations à Troy Balderson pour cette magnifique victoire dans l'Ohio".

Une victoire arrachée par Trump qui s'est déplacé pour faire la différence: "Quand j'ai décidé de venir dans l'Ohio pour Troy Balderson, il était à la traîne". Les dix points d'avance du mois de juin de M. Balderson se sont évaporés.

Ultime confrontation entre démocrates et républicains avant les élections de novembre, cette victoire de justesse dans un bastion fidèle inquiète dans le camp du président américain. Une courte victoire du républicain ne suffirait pas à atténuer cette impression.

Se gardant d'entrer dans une joute directe avec Donald Trump, Danny O'Connor, avocat de 31 ans au visage poupin, avait appelé sans relâche à la mobilisation. Il a promis mardi soir de livrer de nouveau bataille en novembre, lorsque le siège sera remis en jeu.

L'Ohio fait partie des "swing states", ces États-clés de l'élection présidentielle américaine.

Bien que battu, le Parti démocrate voit dans ce résultat des raisons d'espérer l'emporter lors des "midterms" où ils ont besoin de gagner 23 sièges pour s'emparer de la Chambre des représentants et deux sièges pour devenir majoritaires au Sénat. L'élection partielle a été déclenchée par le départ imprévu de l'élu républicain en place depuis plus de 15 ans.

Loin des programmes ultra-progressistes présentés avec succès par des démocrates dans d'autres circonscriptions, Danny O'Connor proposait une ligne relativement modérée le démarquant toutefois nettement des politiques de Donald Trump.

Le bras droit d'Emmanuel Macron accusé de conflit d'intérêts
Interrogée par l'AFP, la présidence n'a souhaité faire " aucun commentaire " en raison de l'enquête en cours. En mai, Mediapart avait toutefois recueilli cette réponse: " M.

De quoi permettre à la gauche américaine de croire à la "vague bleue" qu'elle rêve de voir déferler lors des élections de mi-mandat en novembre et qui lui permettrait de reprendre le contrôle de la Chambre des représentants et du Sénat.

Malgré tout l'enthousiasme dont il fait preuve ce mercredi 8 août, Donald Trump a de quoi sérieusement s'inquiéter devant la tournure qu'a prise cette élection. Il tient au renforcement de la couverture santé, plaide pour des limitations "de bon sens" sur les armes et dénonce une "guerre commerciale" qui affecte les agriculteurs de l'Ohio.

Or les démocrates ont déjà remporté ces derniers mois plusieurs trophées électoraux marquants, en battant ou en mettant en grande difficulté des républicains dans des territoires qui leur sont d'ordinaire favorables, comme le sud-ouest de la Pennsylvanie et l'Alabama.

"Ils parlent d'une vague bleue".

Des primaires avaient également lieu mardi dans le Michigan, le Missouri et l'Etat de Washington, ainsi que dans le Kansas pour désigner un candidat au poste de gouverneur. Donald Trump y a apporté son soutien à un candidat tentant de ravir la place du gouverneur républicain sortant.

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Une élection partielle redonne espoir aux démocrates — USA