Dimanche, 19 Août 2018
Dernières nouvelles
Principale » Facebook a-t-il demandé aux banques américaines les données de leurs clients ?

Facebook a-t-il demandé aux banques américaines les données de leurs clients ?

09 Août 2018

La source explique que les banques JPMorgan Chase, Citi (Citigroup) et Wells Fargo ont été approchées et que pour certaines les discussions ne sont pas closes.

Du côté des banques, rares sont celles qui se risquent vraiment à se déclarer favorables à ce partenariat. Wells Fargo n'a quant à elle pas souhaité faire de commentaire.

Le réseau social aurait également pris contact avec la Banque U.S Bancorp, selon le Wall Street Journal, qui a révélé cette affaire. Apparemment, Bank of America aurait déjà décliné l'invitation, affirmant qu'elle n'envisageait pas de conclure de partenariats avec des réseaux sociaux, tandis que JPMorgan Chase refuse de communiquer des données concernant les transactions de ses clients hors de sa plate-forme. Le géant d'Internet, qui ne cache pas sa volonté de devenir plus qu'un réseau social, voulait savoir vers quels commerces les clients se tournaient.

L'objectif de Facebook serait d'utiliser ces données (très) personnelles afin de développer de nouveaux services pour les utilisateurs de Messenger, son application de messagerie. "Les comptes courants liés aux pages Facebook permettent à leurs propriétaires de recevoir en temps réel des actualisations sur Messenger et peuvent ainsi garder les traces sur les données de leurs transactions, comme des reçus de caisse, les dates de livraisons et le solde de leurs comptes courants", a déclaré la porte-parole de Facebook à l'AFP.

L'emblématique patronne de Pepsico quitte ses fonctions
Une évolution dont le groupe américain cherche à compenser les effets en développant son activité de snacks. Des municipalités américaines essaient d'adopter des taxes sodas pour forcer les producteurs à changer.

Facebook n'a pas précisé l'utilisation qu'il ferait des données demandées.

Le plus grand réseau social du monde fait de nouveau parler de lui. En échange de ces informations, le réseau social proposait aux banques de placer certaines de leurs offres sur Messenger, un réseau qui compte quelque 1,3 milliard d'utilisateurs actifs. "Nous ne sommes pas activement engagés dans des conversations de partage de données avec Facebook ". Une remise en question à marche forcée avec l'entrée en vigueur de RGPD le 25 mai.

Cependant, au cours des derniers mois, Facebook a suscité de nombreuses controverses liées à la collecte abusive de données personnelles et à la protection de ces données. Apple est celle qui possède le plus d'informations bancaires (via son système Apple Pay notamment), mais toutes en ramassent à la pelle via leurs systèmes informatiques. Une possible opportunité aussi pour les banques Un partenariat avec Facebook permettrait aux banques de combler le fossé grandissant avec les start-ups spécialisées dans la finance (Fintech), qui séduisent les " millenials " (18-35 ans).

Facebook a-t-il demandé aux banques américaines les données de leurs clients ?