Lundi, 15 Octobre 2018
Dernières nouvelles
Principale » Bataille d’Amiens. Des commémorations sans Macron ni Philippe

Bataille d’Amiens. Des commémorations sans Macron ni Philippe

09 Août 2018

Outre les 2.000 invités installés dans la cathédrale, environ 1.200 personnes suivaient la cérémonie sur écran géant le parvis de l'immense édifice gothique. La Première ministre britannique Theresa May et le prince William étaient présents en Picardie pour rendre hommage aux soldats alliés, qui lancèrent, le 8 aout 1918, "l'offensive des Cent Jours", une série d'attaques décisives dans la défaite de l'Allemagne lors de la Première Guerre mondiale. Le duc de Cambridge a pris la parole peu après le début de la cérémonie, qui a alterné chants et lecture de textes.

Un personnage de l’univers Marvel menace Disney de quitter son rôle
Car leur décision de se séparer de James Gunn , le réalisateur des deux premiers volets des Gardiens de la Galaxie qui devait également se charger du troisième, ne passe pas auprès des acteurs .

"Amiens symbolisa l'Entente cordiale, a-t-il déclaré, la coopération sans laquelle la victoire était impossible". A leurs côtés, des hauts représentants canadiens, américains, australiens, irlandais et nord-irlandais, ainsi que l'ancien président allemand Joachim Gauck. Mais pas Emmanuel Macron. Seules la secrétaire d'État Geneviève Darrieussecq, ainsi que la ministre des Armées, Florence Parly, sont venues représenter le gouvernement français. La bataille d'Amiens, lancée le 8 août 1918 a marqué un tournant dans l'histoire de la Première Guerre mondiale.

Bataille d’Amiens. Des commémorations sans Macron ni Philippe