Jeudi, 18 Octobre 2018
Dernières nouvelles
Principale » Relèvement du taux directeur à 0,75% — BoE

Relèvement du taux directeur à 0,75% — BoE

05 Août 2018

Une hausse du taux directeur de la BOE était largement anticipée par les économistes, après la réunion de juin du comité de politique monétaire, au cours de laquelle le chef économiste de l'institution, Andrew Haldane, avait voté en faveur d'un relèvement.

Selon Mark Carney, dont le mandat de gouverneur se termine l'été prochain et qui s'est exprimé lors d'une conférence de presse, les récentes données confirment que "le ralentissement au premier trimestre reflétait les conditions météorologiques et non pas le climat économique". "Cela ne change pas tant les choses que cela", a-t-il ajouté. Si le taux de chômage évolue à des niveaux historiquement bas et que les salaires augmentent, la croissance ralentit et la consommation est fragile.

Dans son rapport trimestriel sur l'inflation, la Banque d'Angleterre est néanmoins revenue à ses prévisions de croissance de février pour 2019, avec 1,8% de croissance attendu.

Elle s'attend à une croissance de 1,8% en 2018 contre une prévision de 1,7% précédemment.

Dans le communiqué sur sa décision de la politique monétaire, la banque centrale déclare qu'elle constate "des premiers signes suivant lesquels les politiques protectionnistes actuelles et envisagées commencent à avoir un effet négatif" sur le commerce mondial. C'est la seconde fois en 10 ans, après la hausse de novembre 2017.

Maduro sort indemne d'un attentat aux drones (ministre)
Maduro interrompre le discours qu'il prononçait au cours d'une cérémonie militaire à Caracas. Le président vénézuélien a accusé nommément le président colombien Juan Manuel Santos.

L'inflation s'est élevée à 2,4 % sur un an en juin, pour le 17e mois consécutif au-dessus de la cible des 2 %.

Au lendemain de la hausse par la BoE d'un quart de point de son principal taux directeur à 0,75%, Mark Carney a laissé entendre qu'il pourrait monter jusqu'à 1,5% dans les trois prochaines années en faisant référence aux anticipations des investisseurs telles qu'elles ressortent des marchés à terme.

Le comité 'continue de reconnaitre que les perspectives économiques pourraient être influencées significativement par les réponses des ménages, des entreprises et des marchés financiers aux développements liés au processus de retrait de l'Union européenne'.

Depuis le référendum, "les entreprises ont investi bien moins" qu'en temps normal alors que les négociations entre le Royaume-Uni et l'Union européenne "sont entrées dans une période cruciale", a jugé M. Carney.

Alors que les négociations patinent entre Londres et Bruxelles et que l'échéance de fin octobre pour parvenir à un accord de sortie se rapproche, la perspective d'un Brexit dur est évoquée de plus en plus ouvertement, ce qui effraie les milieux d'affaires.

Relèvement du taux directeur à 0,75% — BoE