Dimanche, 21 Avril 2019
Dernières nouvelles
Principale » Les trois alpinistes morts dans le Mont-Blanc vivaient à La Réunion

Les trois alpinistes morts dans le Mont-Blanc vivaient à La Réunion

05 Août 2018

Trois alpinistes d'une même cordée sont morts jeudi matin sur le secteur des Dômes de Miage, à environ 3 600 mètres d'altitude, dans le massif du Mont-Blanc, a-t-on appris auprès des secours en montagne.

Terrible accident ce jeudi matin, trois alpinistes sont morts dans le massif du Mont-Blanc (Haute-Savoie), ils auraient dévissé lors de leur ascension, à 3600 mètres d'altitude. Tous originaires de métropole, ils vivaient à La Réunion et étaient en vacances dans le massif du Mont-Blanc.

Ils n'étaient pas encadrés par un guide de haute montagne et auraient chuté dans une crevasse à la descente, a indiqué à l'AFP la préfecture de Haute-Savoie (est). Le secteur est réputé pour les débutants en alpinisme et la traversée est une classique des courses de neige.

ATP Washington: Benoit Paire a complètement pété les plombs (vidéo)
Baghdatis a essayé de calmer son adversaire en lui disant un doux secret, mais sans succès. Ce nouveau coup de sang n'a pas non plus été apprécié par l'ATP.

C'est l'un des alpinistes qui aurait glissé et entraîné les autres dans sa chute mortelle. La tâche de la récupération des corps a été confiée aux hommes du Peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) basés à Chamonix (Haute-Savoie).

Le Mont-Blanc est un véritable espace de liberté.

Face à cette succession de décès, souvent liés à des imprudences ou une inexpérience de la haute montagne, le maire de Saint-Gervais Jean-Marc Peillex avait pris un arrêté municipal en août 2017, obligeant tout alpiniste empruntant cet itinéraire, dit "voie royale", par le Goûter, à être suffisamment équipé - la liste du matériel obligatoire était fournie en annexe. Une quatrième personne les accompagnait mais celle qui serait la femme d'une des victimes, selon la préfecture de Haute-Savoie, a pu rejoindre un refuge et être ainsi saine et sauve.

Les trois alpinistes morts dans le Mont-Blanc vivaient à La Réunion