Dimanche, 19 Août 2018
Dernières nouvelles
Principale » Affaire Benalla. Les cinq suspects vont être présentés à un juge d'instruction

Affaire Benalla. Les cinq suspects vont être présentés à un juge d'instruction

22 Juillet 2018

Une personnalité politique, Nicolas Dupont-Aignan, ancien candidat à l'élection présidentielle a qualifié Alexandre Benalla de "voyou" et dénonce la réaction trop tardive d'Emmanuel Macron, qui cherche à protéger, selon lui, celui qui était en charge de sa sécurité.

LR a demandé des explications sur un badge accordé à Alexandre Benalla, qui lui permettait d'accéder à l'hémicycle.

Alors que le porte-parole de l'Élysée Bruno Roger-Petit avait affirmé jeudi qu'il avait été, après le 1er mai, "démis de ses fonctions en matière d'organisation de la sécurité des déplacements du président", M. Benalla apparaît sur plusieurs clichés récents aux côtés de M. Macron ou du couple présidentiel, notamment le 13 juillet à Giverny (Eure).

En outre, on a aussi appris que la femme et l'homme frappés par Alexandre Benalla ont été identifiés et ont demandé à être entendus ultérieurement par les enquêteur.

Samedi soir, la séance nocturne avait été écourtée après des heures de dialogue de sourds. Il devait passer le week-end à travailler à Paris ou à La Lanterne près de Versailles.

Par ailleurs, les trois policiers suspendus pour avoir transmis des images de vidéo-surveillance à Alexandre Benalla, le collaborateur d'Emmanuel Macron filmé en train de frapper un manifestant le 1er mai, ont été placés en garde à vue samedi matin, a annoncé le parquet de Paris.

Signe de la tension qui y règne, une altercation a éclaté sous l'oeil des journalistes entre Marine Le Pen et Christophe Castaner, secrétaire d'Etat aux Relations avec le Parlement et délégué général de La République en marche, la première reprochant au second son silence depuis le début de l'affaire.

Un gros doute s’installe pour Bonucci — Mercato / PSG
A noter une discussion pour le moins vive entre Bonucci et un fan à la fin de la partie. A cette période, nous devons écouter ce que disent les joueurs, et nous verrons.

Les trois policiers suspendus pour lui avoir transmis mercredi soir des images de vidéo-surveillance, ont à leur tour été placés en garde à vue samedi matin.

Et ce n'est pas tout, pour se défendre, Alexandre Benalla - qui possède un master en droit - invoque l'article 73 du code de procédure pénale. Le domicile d'Alexandre Benalla à Issy-les-Moulineaux a été perquisitionné le 21 juillet au matin.

Gérard Collomb sera entendu lundi à 10H00 par la commission des Lois, dotée des prérogatives d'enquête, a annoncé sa présidente Yaël Braun-Pivet (LREM). Comme il l'a expliqué aux enquêteurs, il est venu comme "observateur" à la manifestation. Eux aussi ont vu leur garde à vue levée samedi soir, avant d'être présentés à un juge d'instruction dimanche.

Le séisme de l'affaire Benalla n'a pas fini de provoquer des répliques, jusqu'au sommet de l'Etat: le ministre de l'Intérieur sera auditionné lundi à l'Assemblée, tandis que l'ex-collaborateur de l'Elysée, un employé de LREM et trois haut gradés de la police doivent être présentés dimanche à un juge d'instruction. L'adjoint du chef de cabinet d'Emmanuel Macron a été entendu par la police judiciaire de Paris pendant de longues heures.

Les ténors de l'opposition sont montés au front pour demander au président "des comptes", selon les mots de Laurent Wauquiez (LR). Ils seront déférés au parquet dans la perspective de l'ouverture d'une information judiciaire, a précisé la même source.

Pour Jean-Luc Mélenchon, qui s'est exprimé dans Le Monde, l'affaire Benalla "est du niveau du Watergate", qui a abouti en 1974 à la démission du président américain Richard Nixon.

Affaire Benalla. Les cinq suspects vont être présentés à un juge d'instruction