Mercredi, 15 Août 2018
Dernières nouvelles
Principale » L'Union européenne et le Japon signent le JEFTA, accord de commerce climaticide

L'Union européenne et le Japon signent le JEFTA, accord de commerce climaticide

20 Juillet 2018

C'est "un message clair que nous faisons front commun contre le protectionnisme" de Donald Trump tonne Donald Tusk, président du Conseil européen, et un "accord commercial extrêmement ambitieux entre deux des plus grandes économies du monde", renchéri le Premier ministre japonais Shinzo Abe et le chef de la Commission européenne Jean-Claude Juncker.

L'Union européenne se fait ainsi le champion du libre-échange alors que le monde est crispé sur la guerre commerciale que Donald Trump tente d'installer vis-à-vis de Bruxelles comme de Pékin, sous le prétexte hasardeux de diviser ses partenaires pour les mettre à genoux et leur imposer des accords bipartites déséquilibrés.

La commissaire européenne au Commerce, Cecilia Malmstrom, a déclaré que l'accord montrait "la croyance des deux plus grandes économies dans un commerce ouvert, s'opposant à la fois à l'unilatéralisme et au protectionnisme".

Ce pacte baptisé Jefta (Japan-UE free trade agreeement) porte sur une zone de libre-échange couvrant près d'un tiers du produit intérieur brut (PIB) mondial.

Au Japon, Shinzo Abe, Donald Tusk et Jean-Claude Juncker viennent de signer un vaste accord de libre-échange, le 17 juillet 2018.

Benjamin Pavard tout proche du Bayern — Allemagne
Si tel est le cas, le Nordiste, en cas d'arrivée, devrait jouer des coudes avec Mats Hummels et Niklas Süle, bien installés. Le magazine Kicker , bible allemande du foot, avait déjà affirmé qu'un transfert se dessinait pour la saison 2019-2020.

Côté européen, le secteur agroalimentaire sort grand vainqueur des discussions. Seul reste exclu de l'accord le riz en raison de son caractère hautement symbolique au Japon.

Tokyo s'engage par ailleurs à reconnaître plus de 200 indications géographiques comme le Roquefort, le Tiroler Speck autrichien, le Jambon d'Ardenne belge ou la Polska Wódka. L'ouverture accrue du marché japonais ouvre en particulier des perspectives nouvelles pour nos filières agricoles, en particulier pour le secteur de la viande bovine et porcine, mais aussi pour le fromage, les produits transformés, les vins et spiritueux.

L'accord contient aussi un chapitre complet sur le commerce et le développement durable, fixe des normes très rigoureuses en matière de travail, de sécurité et de protection de l'environnement et des consommateurs, renforce les engagements de l'UE et du Japon en matière de développement durable et de lutte contre le changement climatique et préserve pleinement les services publics. Ce texte marque l'aboutissement de discussions commencées en 2013 et doit être soumis au Parlement européen avant la fin de l'année. Les Japonais obtiennent de leur côté un libre accès au marché européen pour leur industrie automobile, mais seulement à l'issue d'une période transitoire de plusieurs années. La plupart des ententes commerciales du monde laissent la possibilité à une entreprise qui s'estime lésée par la politique d'un Etat après y avoir investi de l'attaquer pour obtenir réparation.

Du fait de l'absence de cette partie sur la protection des investissements, l'accord ne nécessite pas de passer par les Parlements nationaux, précisent des sources européennes.

L'Union européenne et le Japon signent le JEFTA, accord de commerce climaticide