Dimanche, 9 Décembre 2018
Dernières nouvelles
Principale » L'Europe veut s'allier à la Chine — Guerre commerciale

L'Europe veut s'allier à la Chine — Guerre commerciale

17 Juillet 2018

Les représentants européens et chinois évoqueront également les changements climatiques - un autre secteur où l'UE et Donald Trump ont des positions opposées - ainsi que le problème nucléaire de la Corée du Nord et de l'Iran.

Interrogé par le présentateur de la chaîne CBS, Trump dit considérer l'Union Européenne comme un ennemi.

"Je ne pense pas qu'il se soucie beaucoup de l'opinion de l'Union européenne", a toutefois tempéré son homologue espagnol.

Donald Tusk a appelé pour sa part la Chine, les Etats-Unis et le reste du monde à éviter de se laisser entraîner dans une guerre commerciale tout en réformant le fonctionnement de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) pour lui permettre de lutter plus efficacement contre les transferts forcés de technologie et les subventions publiques, deux arguments avancés par Donald Trump pour imposer les nouveaux droits de douane. On ne penserait pas à l'Union européenne, mais c'est un ennemi. Il le critique d'être un ennemi juré des États-Unis.

Après avoir brièvement vante les mérites et la liste de ses propres réalisations, Trump a déclaré que "l'UE est très difficile", et ensuite déclarer son respect pour les différents leaders de l'UE.

Didier Deschamps : Combien gagne le sélectionneur des Bleus ?
Ce sont les joueurs qui sont champions du monde. "C'est le sacre suprême donc c'est merveilleux", poursuit le sélectionneur. Son palmarès est désormais bien rempli avec cette C1, mais aussi deux titres en Ligue 1 (1990 et 1992).

Le président américain a nuancé son utilisation du terme "ennemi", qu'il a appliqué à la Chine, qualifiée d'"ennemi économique": "Ça ne veut pas dire qu'ils sont mauvais, ça ne veut rien dire". La Russie "est un ennemi par certains aspects", a-t-il assuré.

Européens et Chinois évoqueront leur volonté commune de préserver l'accord de 2015 sur le programme nucléaire iranien, a annoncé vendredi le porte-parole de la Commission européenne. "Mais, au sens commercial, ils ont vraiment pris l'avantage sur nous".

Sur Twitter, le président du Conseil européen Donald Tusk a lui écrit que les Etats-Unis et l'Union européenne sont "les meilleurs amis". Après sa rencontre mouvementée avec lui au Royaume-Uni, la Première ministre britannique Theresa May a révélé dimanche que Donald Trump lui avait suggéré de poursuivre en justice l'Union européenne afin de mener à bien le Brexit, plutôt que de négocier avec elle. Et le ministère chinois du Commerce a indiqué lundi qu'il avait ajouté ces nouvelles menaces américaines à la plainte en cours contre Washington à l'OMC.

"Nous devons aujourd'hui réaffirmer notre soutien à l'Ukraine et à la Georgie à l'occasion du sommet entre Donald Trump et Vladimir Poutine et rappeler que l'annexion de la Crimée, la situation dans l'est de l'Ukraine et la présence militaire russe en Georgie sont inacceptables".

Passe de critiquer l'Allemagne, en particulier, et les pays du pipeline de traiter avec la Russie, Trump a continué, "Ils vont payer à la Russie des milliards et des milliards de dollars par an pour l'énergie et la je dis que c'est pas bon, ce n'est pas juste".

L'Europe veut s'allier à la Chine — Guerre commerciale