Dimanche, 9 Décembre 2018
Dernières nouvelles
Principale » Algérie: l'islamiste Djamel Beghal sera rejugé | Afrique

Algérie: l'islamiste Djamel Beghal sera rejugé | Afrique

17 Juillet 2018

Là encore, Beghal a bénéficié d'une réduction de peine lui permettant d'être libéré ce lundi matin. La même source précise que l'avion dans lequel a pris place le concerné a décollé de l'aéroport de Roissy vers 10H30 française en direction d'Alger.

L'islamiste Djamel Beghal, considéré comme le mentor des frères Kouachi et d'Amédy Coulibaly, deux des auteurs des attentats de janvier 2015 à Paris, a été expulsé ce 16 juillet vers l'Algérie à sa sortie d'une prison française.

La question de son expulsion a, pour rappel, fait l'objet de longues discussions entre les autorités françaises et leurs homologues algériennes, celles-ci ont finalement décidé d'accueillir Djamel Beghal dans son pays d'origine.

Les autorités françaises, qui souhaitaient voir le retourner en Algérie, discutaient depuis plusieurs semaines avec Alger des conditions de son retour dans son pays natal qu'il avait quitté à l'âge de 21 ans pour venir en France.

Symbole d'un islamisme mondialisé, Djamel Beghal, 52 ans, sort aujourd'hui de prison mais l'avenir de cet Algérien déchu de la nationalité française demeure encore incertain.

Nous travaillons avec les autorités algériennes.

Coupe du monde Paul Pogba crée le malaise en direct sur TF1
Paul Pogba a commis une petite bourde au micro de TF1 à l'issue de la victoire française au Mondial. Problème: Anne-Sophie Lapix n'est pas la présentatrice du JT de TF1 mais du JT de France 2.

Djamel Beghal est donc actuellement dans l'avion, en route vers l'Algérie.

Djamel Beghal était lui-même favorable à cette option. "Il y a 10 ans, nous avions bloqué son expulsion vers l'Algérie en raison du risque de torture encouru".

Me Bérenger Tourné, avocat de l'islamiste algérien a dénoncé les "gesticulations médiatiques" autour de son client, qui n'a, dit-il, "jamais été condamné" en Algérie contrairement aux affirmations du député Richard Ferrand. Une demande "restée sans suite de la part des autorités judiciaires françaises", affirme la source citée par l'APS.

Si Alger refuse de le reprendre, la surveillance judiciaire ne pourra excéder 23 mois et 15 jours, total des remises de peine obtenues par Djamel Beghal au cours de sa détention. Il est devenu une référence pour trois générations d'apprentis jihadistes. Des photos le montrent au côté d'Amédy Coulibaly, venu lui rendre visite.

Condamné en 2005, il avait reconnu - avant de se rétracter en expliquant avoir été torturé par les enquêteurs émiratis -, avoir été mandaté par un proche de Ben Laden pour préparer un attentat contre l'ambassade et un centre culturel américains.

C'est à la prison de Fleury-Mérogis, dans la banlieue parisienne, qu'il a fait la connaissance des futurs auteurs des tueries de janvier 2015 à Charlie Hebdo et au magasin Hyper Cacher. Selon les enquêteurs, il devient leur "mentor", respecté pour sa "science religieuse".

Algérie: l'islamiste Djamel Beghal sera rejugé | Afrique