Dimanche, 22 Juillet 2018
Dernières nouvelles
Principale » Trump ancre la Cour suprême dans le conservatisme

Trump ancre la Cour suprême dans le conservatisme

12 Juillet 2018

Membre de l'équipe Bush dès 2000, Brett Kavanaugh sera nommé juge de la cour d'Appel de Washington DC par le président en 2003.

Soucieux d'offrir le maximum de résonance à une annonce qui va particulièrement contenter sa base électorale, M. Trump a prévu de présenter l'heureux élu depuis la Maison Blanche à 21H00, heure du prime time télévisé. Jusqu'à présent, le juge Anthony Kennedy avait arbitré la Cour en se rangeant tantôt du côté des démocrates tantôt du côté des républicains et s'était montré favorable au droit à l'avortement. Selon des sources dans l'entourage du président, les trois favoris en lice sont des conservateurs.

Les quatre principaux prétendants seraient Thomas Hardiman, Brett Kavanaugh, Raymond Kethledge et Amy Coney Barrett.

Même si ce sera très difficile, les démocrates, qui sont minoritaires au Sénat (49 contre 51 républicains) ne désespèrent pas de faire dérailler cette nomination. Il a été nommé à ce poste par l'ancien président républicain George W. Bush, après quatre ans en tant que juge de district dans l'ouest de la Pennsylvanie.

Juge à la cour d'appel de la capitale fédérale, instance réputée pour l'importance des dossiers qui y passent, il a commencé sa carrière dans la magistrature comme assistant d'Anthony Kennedy, qui prend sa retraite. Il avait été nommé par Ronald Reagan il y a trente ans et on le disait conservateur modéré, n'hésitant pas à épouser le point de vue des libéraux sur le sujet de l'avortement et du mariage pour les personnes de même sexe.

Beyonce et Jay-Z attendus en Afrique du Sud pour honorer Mandela
Global Citizen, la structure qui organise le concert a enregistré des promesses de dons qu'elle évalue à un milliard de dollars. Le couple de stars le plus célébrée Beyoncé et Jay-Z sont annoncés en Afrique du Sud en décembre prochain.

Son départ était vivement redouté par les démocrates, qui craignent par ailleurs une défaillance de la doyenne de la Cour, la magistrate progressiste Ruth Bader Ginsburg, qui siège encore à 85 ans. Si le Sénat confirme cette nomination, Trump ne sera sans doute pas déçu. Alors que Trump le qualifie de "juriste brillant aux écrits clairs et ciselés, considéré partout comme l'un des esprits juridiques les plus fins et les plus vifs de notre époque", que faut-il savoir sur ce nouveau juge de la Cour suprême?

Kavanaugh va commencer par rencontrer séparément tous les sénateurs de la commission de la Justice du Sénat qui sera la première à se prononcer avant que son dossier ne soit tranché en séance plénière.

Depuis lors, Kavanaugh s'est prononcé à plusieurs reprises contre le lancement de procédures judiciaires ou d'enquêtes criminelles à l'encontre de présidents estimant que ça les empêche de remplir correctement leurs fonctions. Il n'était cependant pas allé jusqu'à dire que c'était inconstitutionnel, ce que lui reprochent aujourd'hui les opposants les plus acharnés à l'avortement.

Concernant les questions environnementales et climatiques, son avis, bien que conservateur, est également nuancé.

Kavanaugh a rédigé des pans entiers du rapport que le procureur indépendant Kenneth Starr avait présenté au Congrès dans l'affaire du Monicagate. Mais les passages où il est question des relations sexuelles entre le président Clinton et la stagiaire Monica Lewinsky ne sont pas de lui, a-t-il tenu à préciser par la suite. Le choix du président américain doit encore être validé par le Sénat, comme cela avait été le cas pour celui de Neil Gorsuch au début 2017, processus que les républicains devraient vouloir rapide pour éviter de se placer dans une situation délicate s'ils venaient à perdre leur majorité lors des élections de mi-mandat, en novembre prochain. Pour le président, le candidat de l'image est presque aussi importante que son identification en tant que juge.

Trump ancre la Cour suprême dans le conservatisme