Dimanche, 22 Juillet 2018
Dernières nouvelles
Principale » OTAN: réunion d'urgence sur la demande de Trump d'augmenter les dépenses militaires

OTAN: réunion d'urgence sur la demande de Trump d'augmenter les dépenses militaires

12 Juillet 2018

Acrimonieux, difficile, imprévisible: le sommet de l'Otan qui s'ouvre mercredi à Bruxelles s'annonce tendu tant il dépendra de l'humeur de Donald Trump, invité par les Européens à "mieux considérer" ses alliés.

Au petit matin, c'est un autre angle d'attaque qu'a choisi le président américain.

"L'exigence de Trump n'est pas sérieuse et ne s'inscrit pas dans la politique officielle des Etats-Unis". La question est de savoir si l'Alliance résistera à la mise sous tension par Donald Trump. "Les discussions ont été bonnes", a assuré le Premier ministre luxembourgeois Xavier Bettel. Pour lui, même si les médias parlent beaucoup de désunion, l'Otan "démontre sa capacité à faire et à rassurer" et que "la réaction des Alliés a été à la hauteur des défis posés par l'environnement stratégique" ces dernières années, selon l'Elysée. Lors du sommet de l'Alliance au Pays de Galles en 2014, les 29 membres de l'Otan s'étaient donc de nouveau engagés à "viser d'atteindre l'objectif de 2% en une décennie".

Arrivé très remonté mercredi à Bruxelles, Donald Trump avait ouvert les hostilités en s'en prenant avec une virulence inédite à Berlin.

Cible privilégiée de sa vindicte: l'Allemagne qui a été accusée de débourser des milliards pour des achats de gaz et de pétrole à la Russie au lieu de contribuer aux dépenses de défense. "Le seuil de 2% du PIB en dépenses militaires est devenu un engagement réel". A la stupeur du secrétaire général Stoltenberg, le chef de la Maison-Blanche a réussi à focaliser micros et caméras en transformant en réquisitoire antiallemand ce qui ne devait être qu'une séance de photo autour d'un café-croissants. "Quand nous aurons atteint 2%, nous pourrons commencer à parler d'aller plus loin", a-t-il poursuivi, évoquant le chiffre de 4%, qu'il avait déjà suggéré aux Alliés, mercredi.

Uber se lance dans la trottinette électrique
Uber avait acquis en avril une autre start-up spécialisée dans les vélos électriques partagés, Jump. Avec ce nouvel investissement, la valorisation de Lime dépasserait un milliard de dollars.

M. Trump s'en est aussi pris plus généralement aux membres de l'Otan qui "ne payent pas ce qu'ils devraient" pour leurs dépenses militaires.

Avant une rencontre bilatérale en marge du sommet avec le président américain, Angela Merkel a néanmoins rétorqué, sans le citer, que l'Allemagne prenait ses décisions de façon "indépendante". Le président, qui a alors changé de ton, a précisé avoir discuté du projet de doublement du gazoduc Nord Stream entre la Russie et l'Allemagne, auquel il est fortement opposé, mais il s'est refusé à entrer dans les détails de l'entretien.

Angela Merkel s'est dite "contente d'avoir eu l'occasion d'un échange de vues" avec le président américain.

"En psychanalyse, on appelle cela une projection" ironise le journaliste de Die Zeit Joerg Lau, qui rappelle que "Donald Trump est l'homme en faveur duquel les services secrets russes sont intervenus massivement lors des élections américaines et qui est menacé d'une convocation par l'enquêteur spécial Robert Mueller en raison des liens de son entourage avec la Russie". Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP.

OTAN: réunion d'urgence sur la demande de Trump d'augmenter les dépenses militaires