Mercredi, 21 Novembre 2018
Dernières nouvelles
Principale » Une ado arrêtée pour s'être filmée en train de danser — Iran

Une ado arrêtée pour s'être filmée en train de danser — Iran

10 Juillet 2018

Sur sa page Instagram créée en mars dernier, Maedeh Hojabri compte plus de 50.000 abonnés et environ 300 publications. La diffusion à la télévision iranienne de ses aveux, forcés selon beaucoup d'internautes, a provoqué une vague d'indignation sur la Toile.

Les utilisateurs des réseaux sociaux ont partagé de nombreuses vidéos et des messages afin de soutenir Maedeh face à cette épreuve. La jeune femme a finalement été libérée, mais a dû présenter publiquement ses excuses.

Ce n'est pas la première fois, que des jeunes iraniens font les frais de la police de la morale. " Je regrette [mes vidéos], mais je ne cherchais pas à répandre l'immoralité ", a affirmé, en pleurs, Maedeh Hojabri, lors de l'émission diffusée à la télévision iranienne.

Selon le site en persan Radio Farda, les jeunes ont depuis été relâchés sous caution. En 2016 déjà, des mannequins iraniennes qui publiaient leurs photos sur Instagram, parfois sans voile et peu couvertes, avaient été arrêtées et certaines avaient été forcées de faire des aveux devant les caméras de la télévision iranienne.

Photos tendres d'Eva Longoria avec son fils
Vendredi 6 juillet, elle a publié une nouvelle photo de son petit Santiago qu'elle tient affectueusement tout contre elle. Depuis la naissance de son fils, il y a un mois, Eva n'a pas partagé beaucoup de photos de lui.

Dans la République islamique d'Iran les droits des femmes sont restreints. "Le mot clé "#dancing_isn't_a_crime" (danser n'est pas un délit).

Une internaute a publié une vidéo de sa mère, comme le relate Le Monde, accompagnée d'un commentaire: "Ma mère m'a dit: je danse pour votre adolescence et jeunesse volées, pour la liberté et la joie que vous méritez".

Alors que depuis quelques mois l'Iran traverse une grave crise avec une hausse vertigineuse des prix des devises étrangères et que les affaires de corruption, révélées au grand jour ces dernières semaines, se succèdent, des internautes accusent les autorités d'une politique du " deux poids deux mesures ", notamment dans leur traitement des délinquants économiques et celui des jeunes danseurs. Pour venir en aide à la cause féminine et soutenir Maedeh Hojabri, plusieurs femmes iraniennes mais aussi du reste du monde ont publié des vidéos de danse. " Vous m'aviez arrêtée pour avoir été heureuse alors que j'avais 23 ans". Qu'est-ce que vous allez faire aux générations futures? Depuis décembre 2017, plusieurs femmes ont été arrêtées pour avoir défié la loi les obligeant à porter le foulard. Depuis, elle a gagné 20 000 abonnés supplémentaires sur Instagram et d'autres femmes ont eu le courage de poster leurs vidéos en train de danser.

Instagram bientôt censuré en Iran? Une mesure d'autant plus plausible aujourd'hui que l'émission diffusée à la télévision iranienne constitue, avant tout, un plaidoyer contre ce réseau social. Elle est désormais exclusivement accessible avec des logiciels antifiltrage.

Une ado arrêtée pour s'être filmée en train de danser — Iran