Samedi, 21 Juillet 2018
Dernières nouvelles
Principale » Le gouvernement suspend la hausse du prix des carburants — Violences en Haïti

Le gouvernement suspend la hausse du prix des carburants — Violences en Haïti

10 Juillet 2018

Des mouvements similaires de colère ont été enregistrés au Cap-Haïtien, la deuxième ville du pays, ainsi que dans les communes des Cayes, de Jacmel et de Petit-Goave. Un homme assigné à la sécurité d'un dirigeant d'un parti politique d'opposition a été lynché alors qu'il cherchait à forcer le passage.

L'allocution du président @moisejovenel, accompagnée de son épouse Martine Moïse, aura duré plus de 23 minutes.

Plusieurs compagnies aériennes comme American Airlines et Air France ont annulé leurs vols samedi et dimanche matin, avec possibilité de prolongation pour l'après-midi faute de personnel pouvant se déplacer pour assurer leurs services à l'aéroport Toussaint Louverture.

Par la voix de sa ministre des Affaires étrangères, Chrystia Freeland, le gouvernement fédéral a lancé un appel au calme et promis son aide à Port-au-Prince.

" Ne détruisez pas car, à chaque fois, c'est Haïti qui devient plus pauvre (...)". "Quand on sait que nos proches sont en train de souffrir et tout le peuple haïtien est en train de souffrir, c'est sûr que ça nous ronge le cœur", a expliqué un homme rencontré à Montréal par TVA Nouvelles.

" Le gouvernement condamne fermement les actes de violence et de vandalisme perpétrés à la suite de l'annonce de l'ajustement des prix des produits pétroliers", a indiqué M. Lafontant par voie de communiqué.

F1: démission du directeur de la compétition de McLaren Eric Boullier
Simon Roberts , le responsable des opérations, sera en charge de la production, de l'ingénierie et de la logistique. Dans un communiqué, Boullier a dit reconnaître "que le moment est venu de m'en aller".

Il demande aux autorités compétentes de prendre les mesures nécessaires afin de sécuriser les vies et les biens sur toute l'étendue du territoire et que justice soit rendue aux victimes. La mesure découle du nouveau cadre de référence entre le Fonds monétaire international (FMI) et Haïti.

En début d'après-midi vendredi, les ministères de l'Économie, des Finances, du Commerce et de l'Industrie ont annoncé une augmentation du prix de l'essence de 38 %, du diesel de 47 % et du kérosène de 51 %, à compter du samedi 7 juillet à minuit.

Cette importante hausse est perçue comme insupportable par la majorité de la population qui fait face à une pauvreté extrême, un chômage de masse et une inflation supérieure à 13% pour la troisième année consécutive. Une décision du gouvernement sur les prix des carburants a provoqué le mécontentement des citoyens qui sont descendus massivement dans les rues pour protester.

" De 2010 à 2018, Haïti a subventionné les carburants à hauteur de 50 milliards de gourdes, soit environ 1 milliard de dollars".

Le gouvernement haïtien a notamment justifié l'augmentation des prix à la pompe par "des pertes enregistrées au niveau des recettes douanières et la nécessité de mettre fin à une subvention bénéfique aux plus riches".

Le gouvernement suspend la hausse du prix des carburants — Violences en Haïti