Samedi, 21 Juillet 2018
Dernières nouvelles
Principale » Novitchok : la Britannique Dawn Sturgess n'a pas eu la chance des Skripal

Novitchok : la Britannique Dawn Sturgess n'a pas eu la chance des Skripal

09 Juillet 2018

La police britannique ne pouvait garantir lundi, même si le risque reste "faible", que le Novitchok ne ferait pas d'autre victime, au lendemain de la mort d'une Britannique contaminée par cet agent innervant. "Je ne peux simplement pas offrir de garantie " concernant la sécurité du public, a dit le chef de l'antiterrorisme Neil Basu lors d'un point presse à Londres, avant d'appeler le public à ne pas ramasser des objets comme "des seringues ou des récipients inhabituels ".

Originaire de Durrington (sud-ouest de l'Angleterre), dans le Wiltshire, elle avait trois enfants, une fillette de 11 ans et deux garçons de 19 et 23 ans, a précisé le responsable policier.

La Première ministre Theresa May a immédiatement réagi, se disant "horrifiée et choquée" dans un communiqué.

Dawn Sturgess, 44 ans, est morte dimanche soir, après huit jours d'hospitalisation, entraînant l'ouverture d'une enquête pour meurtre.

Scotland Yard a précisé que l'homme âgé de 45 ans qui a été hospitalisé le même jour que Sturgess était toujours dans un état critique.

" La Russie a proposé dès le début à ses partenaires britanniques une enquête conjointe " mais Londres n'a pas donné suite à cette proposition, a affirmé M. Peskov, s'interrogeant si " la Grande-Bretagne est intéressée par une véritable enquête ".

Ces joueurs d’origine africaine évoluant pour des nations européennes
C’est également le cas de l’attaquant de Liverpool Christian Benteke. C’est ce que vous découvrirez dans cet article.

Leur contamination est survenue quatre mois après la tentative d'empoisonnement au Novitchok qui a visé l'ex-espion russe Sergueï Skripal et sa fille Ioulia à Salisbury, une ville située à une dizaine de kilomètres seulement d'Amesbury, où les ambulances avaient pris en charge le couple de Britanniques.

"Cela aurait très bien pu arriver à n'importe qui, à moi et à ma compagne", a réagi dimanche soir Ben Jordan, âgé de 27 ans, hébergé au foyer pour sans-abri John Baker House de Salisbury où vivait Dawn Sturgess, qui a depuis été évacué par la police.

Selon les derniers éléments de l'enquête, le couple a été exposé au poison "après avoir manipulé un objet contaminé", a expliqué la police londonienne.

Après plusieurs semaines de soins lourds, ils avaient pu sortir de l'hôpital.

Les autorités britanniques ont accusé la Russie d'avoir voulu empoisonner Sergueï Skripal et sa fille au Novitchok, ce qui a provoqué une crise diplomatique sans précédent depuis la fin de la Guerre froide. Le ministre de l'Intérieur, Sajid Javid, a déclaré que "cette très triste nouvelle ne fait que renforcer notre détermination à découvrir ce qui s'est exactement passé".

Novitchok : la Britannique Dawn Sturgess n'a pas eu la chance des Skripal