Dimanche, 18 Novembre 2018
Dernières nouvelles
Principale » Automobile: l'UE doit rester unie face à Trump (Bercy)

Automobile: l'UE doit rester unie face à Trump (Bercy)

08 Juillet 2018

Une telle négociation, "à laquelle je serais prête", ne peut pas être conduite seulement entre l'Union européenne et les Etats-Unis, "mais avec tous les pays avec lesquels nous commercialisons des voitures", a dit à la presse à Berlin la chancelière allemande.

Surprenante, cette déclaration s'écarte à première vue des négociations commerciales officielles avec les Etats-Unis, censées être réservées à la Commission européenne, dont le président, Jean-Claude Juncker, se rendra avant la fin du mois à Washington.

D'après une source du secteur automobile, l'ambassadeur des Etats-Unis en Allemagne a déclaré mercredi aux patrons de Daimler, Volkswagen et BMW que Donald Trump pourrait renoncer à cette menace si l'UE abaissait ses droits de douane sur les importations de voitures américaines.

Mme Merkel s'est dite "prête" jeudi à négocier une baisse généralisée des taxes sur l'automobile, répondant à une proposition faite par Washington aux constructeurs allemands et ouvrant un nouveau scénario pour sortir du conflit commercial.

" C'est ce qu'on défend depuis trois ans et demi", a renchéri la fédération automobile VDA, qui milite pour lever les obstacles " tarifaires et non-tarifaires", notamment les normes environnementales ou sécuritaires, au commerce des voitures.

Après un match difficile, la Russie quitte le Mondial
Finalement, au bout de la nuit russe , la Croatie a éliminé le pays organisateur aux tirs au but (2-2, 3 t.à.b. 4). Les Croates célèbrent le but décisif en tirs de barrage lors de leur match de quarts de finale contre la Russie .

La dirigeante allemande répondait aux dernières menaces de M. Trump qui envisage d'imposer des droits de douane de 20% sur les voitures importées aux Etats-Unis venant de l'Union européenne.

" Lever à la fois les taxes américaines et européennes sur l'automobile est entièrement dans l'intérêt des constructeurs allemands et leur permettrait d'économiser 1 milliard d'euros par an", écrivait le groupe munichois, promettant des " économies semblables pour les constructeurs américains ".

"Mme Merkel a en outre rejeté les critiques du chef de l'Etat américain au sujet des excédents commerciaux allemands et européens à l'égard des Etats-Unis, en soulignant qu'ils ne concernaient que le secteur industriel".

Selon Tangi Le Liboux, stratège chez Aurel BGC, la proposition de l'ambassadeur américain est "raisonnable, si elle se confirme".

Automobile: l'UE doit rester unie face à Trump (Bercy)