Mercredi, 19 Septembre 2018
Dernières nouvelles
Principale » Automobile: l'UE doit rester unie face à Trump (Bercy)

Automobile: l'UE doit rester unie face à Trump (Bercy)

08 Juillet 2018

Une telle négociation, "à laquelle je serais prête", ne peut pas être conduite seulement entre l'Union européenne et les Etats-Unis, "mais avec tous les pays avec lesquels nous commercialisons des voitures", a dit à la presse à Berlin la chancelière allemande.

Surprenante, cette déclaration s'écarte à première vue des négociations commerciales officielles avec les Etats-Unis, censées être réservées à la Commission européenne, dont le président, Jean-Claude Juncker, se rendra avant la fin du mois à Washington.

D'après une source du secteur automobile, l'ambassadeur des Etats-Unis en Allemagne a déclaré mercredi aux patrons de Daimler, Volkswagen et BMW que Donald Trump pourrait renoncer à cette menace si l'UE abaissait ses droits de douane sur les importations de voitures américaines.

Mme Merkel s'est dite "prête" jeudi à négocier une baisse généralisée des taxes sur l'automobile, répondant à une proposition faite par Washington aux constructeurs allemands et ouvrant un nouveau scénario pour sortir du conflit commercial.

" C'est ce qu'on défend depuis trois ans et demi", a renchéri la fédération automobile VDA, qui milite pour lever les obstacles " tarifaires et non-tarifaires", notamment les normes environnementales ou sécuritaires, au commerce des voitures.

L'acteur de Jar Jar Binks se livre sur son calvaire post Star Wars
C'est, même maintenant, encore difficile de l'évoquer. "J'ai survécu, et aujourd'hui, ce petit gars est mon cadeau". Derrière le personnage de Jar Jar Binks se cache Ahmed Best .

La dirigeante allemande répondait aux dernières menaces de M. Trump qui envisage d'imposer des droits de douane de 20% sur les voitures importées aux Etats-Unis venant de l'Union européenne.

" Lever à la fois les taxes américaines et européennes sur l'automobile est entièrement dans l'intérêt des constructeurs allemands et leur permettrait d'économiser 1 milliard d'euros par an", écrivait le groupe munichois, promettant des " économies semblables pour les constructeurs américains ".

"Mme Merkel a en outre rejeté les critiques du chef de l'Etat américain au sujet des excédents commerciaux allemands et européens à l'égard des Etats-Unis, en soulignant qu'ils ne concernaient que le secteur industriel".

Selon Tangi Le Liboux, stratège chez Aurel BGC, la proposition de l'ambassadeur américain est "raisonnable, si elle se confirme".

Automobile: l'UE doit rester unie face à Trump (Bercy)