Lundi, 15 Octobre 2018
Dernières nouvelles
Principale » Mondial-2018: la Belgique exulte, salue "un exploit"

Mondial-2018: la Belgique exulte, salue "un exploit"

07 Juillet 2018

Ce dernier a profité d'un centre de la gauche de Coutinho pour placer une tête à bout pourtant (76e). C'était le deuxième but encaissé par le Brésil seulement depuis le début du Mondial. " Au moment où on était menés 2-0, il aurait fallu continuer à jouer comme s'il ne s'était rien passé". Parti de son camp, Romelu Lukaku a effacé quatre joueurs brésiliens avant de décaler Kevin De Bruyne, dont la frappe du gauche a trompé Alisson (31e).

Lors du Mondial-2014 et de l'Euro-2016, alors qu'ils faisaient déjà figure d'outsiders, les Diables rouges n'avaient pas réussi à aller au-delà des quarts de finale, éliminés respectivement par l'Argentine et le pays de Galles. Silva, Neymar, ou Marcelo ont tenté des frappes, mais les Belges ont cadenassé leur défense. La Belgique restait aussi très dangereuse en contre, avec Eden Hazard (61e). Monté au jeu, Doublas Costa forçait encore Courtois, exceptionnel, à la parade (62e et 75e).

Après une phase de groupe maîtrisée où son attaque dévastatrice s'était rapidement mise en place, elle s'était retrouvée une nouvelle fois au bord du gouffre, face à une surprenante sélection nippone qu'elle a finalement terrassée après avoir ouvert toutes grandes les vannes dans les 30 dernières minutes de son huitième de finale. Les Bleus ont écarté l'Uruguay en quarts de finale plus tôt dans la journée (0-2).

Monaco : un défenseur de Chelsea débarque (Officiel)
J'espère m'intégrer le plus rapidement possible pour aider le club à atteindre ses objectifs. Malgré son jeune âge, 17 ans, Panzo possède déjà un sacré palmarès.

Si le stratège des Belges a été élu Homme du match, Thibaut Courtois mérite aussi une mention particulière.

"Le site de référence Globoesporte.com se contentait de titrer " Quel Diable ", une expression qui signifie " quel dommage " en portugais, un clin d'œil aux Diables rouges belges qui ont martyrisé le Brésil et mis fin au rêve d'un sixième titre mondial en Russie. Dans le temps additionnel, Neymar tentait sa chance mais le portier de Chelsea s'envolait pour sauver son équipe, comme souvent dans cette rencontre (90e+4).