Mercredi, 19 Septembre 2018
Dernières nouvelles
Principale » Bisbilles à France Télé : Michel Drucker recadré

Bisbilles à France Télé : Michel Drucker recadré

07 Juillet 2018

"Chacun a sa place et son rôle sur le service public ", a-t-il complété en assurant qu'il fallait " raison garder ". Pour l'heure, le journaliste en charge des journaux du week-end de France 2 n'a pas souhaité donner de réponse à la charge de Michel Drucker.

Michel Drucker a précisé au journal que son ancienne émission dominicale "Vivement dimanche" allait revenir à la rentrée prochaine, entre 14 h et 16 h, mais qu'en revanche, "Vivement dimanche prochain", diffusée en fin d'après-midi, s'arrêterait.

Une décision qui a suscité l'acrimonie de Michel Drucker venu se confier au "Parisien", mercredi dernier: "De toute ma vie, je n'ai jamais critiqué un confrère, j'ai été d'une loyauté et d'une fidélité indéfectible au service public".

L'interview ne passe pas pour France Télévisions.

Et de marteler: "Il a été d'une inélégance incroyable".

Classement sans suite pour la plainte qui visait Bertrand Cantat
Kritina Rady, qui a eu deux enfants avec Bertrand Cantat, s'est suicidée en janvier 2010 à leur domicile conjugal à Bordeaux. Selon la procureure, " on s'oriente vers un classement sans suite " dans cette affaire.

Interrogé sur ses relations avec Laurent Delahousse, Michel Drucker n'a pas épargné son confrère. Jusqu'au jour où il l'a dit ouvertement. Takis Candilis, le numéro 2 de France Télévisions, lui a envoyé un SMS immédiatement après la publication de l'interview sur le site Internet du "Parisien". "Ça m'a peiné. J'ai trouvé ça surréaliste", déclare le présentateur de "Vivement dimanche".

Il n'a pas non plus hésité à tacler l'"inélégance" de son collègue "ballon d'or de la discipline" selon lui, ni à ponctuer cette pique d'un laconique "et en interne, je ne suis pas le seul à le penser".

À 75 ans, et 54 ans après le début de sa carrière, l'animateur vedette explique que les changements de cases horaires de ses émissions et le départ de figures comme Julien Lepers et David Pujadas l'avaient fait douter de son avenir sur le service public et à la télévision. Il a essayé de me faire croire qu'il était la courtoisie incarnée.

Plus que de la simple tristesse, Michel Drucker est visiblement à bout de nerf. "Je n'ai aucune rancune, mais j'ai de la mémoire". "La radio me manque", dit-il, interrogé sur ses projets.

Bisbilles à France Télé : Michel Drucker recadré