Samedi, 21 Juillet 2018
Dernières nouvelles
Principale » Sperme dégradé, puberté précoce : une agence sanitaire pointe des causes environnementales

Sperme dégradé, puberté précoce : une agence sanitaire pointe des causes environnementales

04 Juillet 2018

La puberté précoce se caractérise par un développement de la poitrine avant l'âge de 8 ans, et l'apparition des premières règles environ deux ans après, soit vers 10 ans, ainsi que par une croissance accrue: la prise de centimètres, normalement de 5 cm par an à cet âge, passe à 8 ou 10 cm. Un rapport de Santé Publique France le confirme: la santé reproductive en France se détériore.

Dans son Bulletin épidémiologique hebdomadaire, Santé publique France fait le point sur l'évolution de la qualité de l' "indicateur global de santé publique" qu'est le sperme. Ces problèmes ont probablement des causes environnementales. Entre 1989 et 2005, la concentration en spermatozoïdes a chuté de presque un tiers (-32,2 %), soit de près de 2 % par an, selon des mesures réalisées sur près de 27.000 hommes. Cette puberté précoce n'est pas sans retentissement: risque plus élevé de cancer du sein, moins bonne réussite scolaire, plus d'anxiété...

Son mari évoquerait un "complot familial" — Meurtre d’Alexia Daval
Il avait donné l'alerte signalant la disparition de son épouse de 29 ans soit disant partie faire un jogging. L'autopsie avait révélé que la jeune femme avait été victime de violences, de coups et avait été asphyxiée.

Parallèlement, les cas de cancers des testicules, qui se déclarent le plus souvent chez des patients âgés de 20 à 40 ans, progressent. Et les différences sont marquées entre les régions: dans l'ancienne région Midi-Pyrénées et le département du Rhône, les incidences de cette pathologie sont plusieurs fois supérieures à la moyenne nationale. " Diverses hypothèses causales peuvent être évoquées, notamment les expositions aux PE (perturbateurs endocriniens) ", avancent les auteurs. Des études complémentaires ont été lancées pour confirmer ces soupçons.

Sperme dégradé, puberté précoce : une agence sanitaire pointe des causes environnementales