Dimanche, 18 Novembre 2018
Dernières nouvelles
Principale » Né sans pénis, une greffe va lui permettre d'avoir des rapports sexuels

Né sans pénis, une greffe va lui permettre d'avoir des rapports sexuels

02 Juillet 2018

Il voulait se sentir " intégré à la société ".

C'est la fin d'une longue attente pour Andrew Wardle. Sa vessie s'est développée anormalement et la pathologie s'est étendue à la zone pelvienne, résume le Daily Mail.

Andrew Wardle est donc né sans pénis mais avec des testicules. Elle a été réalisé ce 22 juin à l'University College Hospital à Londres, pour un coût estimé à 50 000£. Incapable d'avoir des relations sexuelles dites "normales", l'homme va pouvoir avoir son premier rapport sexuel grâce à la médecine.

Mondial 2018 : suivez Brésil - Mexique commenté en direct
Vainqueur de l'Allemagne lors du premier match du groupe F, le Mexique s'attaque à un autre gros morceau: le Brésil. Ce lundi à 16h, le Brésil et le Mexique vont s'affronter en 8e de finale de Coupe du monde.

La greffe s'est bien déroulée et a été pratiquée comme pour les cas de transsexuels voulant changer de sexe. Des muscles et de la peau de son bras ont été prélevé pour qu'il y ait moins de risques de rejet et une veine de sa cuisse a aussi été utilisée.

Pour remédier à cette absence d'organe génital qui lui vaut de nombreux problèmes de santé ainsi que de sévères dépressions, l'urologue du britannique lui a proposé une pénoplastie, une greffe de pénis à partir des tissus du patient. C'est une pompe injectant une solution d'eau saline qui permettra de faire gonfler le pénis et ainsi simuler une érection. Et d'ici là, Andrew Wardle va devoir supporter une érection permanente d'une dizaine de jours. Andrew Wardle est un homme de 44 ans vit du côté de Manchester.

Son pénis artificiel sera pleinement opérationnel après six semaines.