Mercredi, 19 Septembre 2018
Dernières nouvelles
Principale » Mali : attaque "terroriste" visant des soldats français

Mali : attaque "terroriste" visant des soldats français

02 Juillet 2018

Des soldats français de l'opération Barkhane ont été visés ce dimanche 1er juillet par une attaque " terroriste " dans la région de Gao, dans le centre-nord du Mali, ont indiqué des sources militaires occidentale et malienne, confirmant une information de France 24, qui citait une information du ministère malien de la Défense. Cette attaque a eu lieu alors que l'Union africaine organise un sommet en Mauritanie, consacré notamment à la lutte contre le djihadisme au Sahel, auquel participe Emmanuel Macron.

Cette attaque survient alors que le sommet de l'Union africaine s'est ouvert ce dimanche à Nouakchott (Mauritanie), deux jours après l'attentat suicide perpétré vendredi à Sévaré (Mali) contre le QG de la force conjointe du G5 Sahel, qui a fait au moins trois morts, dont deux militaires de cette force.

L'EMA français dément la mort de soldats français annoncée plus tôt par l'état-major malien qui a ensuite fait état de deux civils tués et de 4 à 8 blessés dans les rangs français. À Paris, l'armée française a assuré qu'aucun soldat français n'avait été tué dans cette attaque.

Ces joueurs d’origine africaine évoluant pour des nations européennes
C’est également le cas de l’attaquant de Liverpool Christian Benteke. C’est ce que vous découvrirez dans cet article.

Des soldats de l'opération Barkhane au Mali, le 2 janvier 2015 à Gao (archive).

Selon une habitante, une voiture piégée conduite par un kamikaze s'est faite exploser contre le blindé d'une patrouille de l'opération Barkhane. "Les soldats de Barkhane qui étaient sur place sont tous de retour sur notre base de Gao", a déclaré le colonel Patrik Steiger, en refusant de préciser si des soldats français avaient été blessés ou non dans l'explosion.

D'autre part, un véhicule du Mouvement pour le salut de l'Azawad, (MSA, issu de l'ex-rébellion à dominante touareg) "a sauté sur une mine (dimanche) dans le village de Talataye (nord du Mali)". Ces attaques soulignent la situation sécuritaire fragile qui prévaut au Mali qui se prépare pour une élection présidentielle le 29 juillet.

Mali : attaque