Mercredi, 19 Septembre 2018
Dernières nouvelles
Principale » Le ministre de l'Intérieur menace de démissionner — Allemagne

Le ministre de l'Intérieur menace de démissionner — Allemagne

02 Juillet 2018

Plus précisément, le conflit porte sur le traitement des migrants arrivant en Allemagne mais déjà enregistrés dans d'autres pays de l'UE.

Angela Merkel et l'aile la plus à droite de sa coalition gouvernementale se réunissent ce lundi pour une ultime tentative de résoudre un conflit sur les migrants qui menace de faire tomber le gouvernement allemand.Au centre du bras de fer: la politique de la chancelière à l'égard des demandeurs d'asile que le parti bavarois très conservateur CSU, membre de la fragile coalition gouvernementale mise en place en mars, veut à tout prix durcir. Le ministre de l'Intérieur aurait déclaré se trouver devant trois options: la première est de se plier à la politique d'asile de Merkel; la seconde est d'ordonner le refoulement de certains migrants à la frontière allemande, au risque de mettre à mal la coalition; la troisième, celle qu'il a privilégiée, est de faire un pas de côté en tant que ministre et président du parti bavarois. Il a indiqué qu'il pouvait soit rentrer dans le rang, soit passer outre les objections d'Angela Merkel et imposer de son propre chef les refoulements aux frontières - ce qui entraînerait toutefois son limogeage et l'éclatement du gouvernement de coalition - ou enfin démissionner.

Devant les cadres de son mouvement, Horst Seehofer a évoqué dimanche trois scénarios.

En cas de démission effective, les conséquences pour l'avenir du gouvernement allemand restaient à ce stade incertaines.

L'ensemble de ces avancées doivent être examinées dimanche par le parti de Mme Merkel (CDU) et celui de M. Seehofer (CSU), deux formations alliées depuis 1949 mais qui se sont retrouvées au bord du divorce en raison du débat sur les migrants. Et elle a obtenu dimanche soir à Berlin le soutien quasi-unanime des instances dirigeantes de son parti CDU.

Croatie / Danemark: Huitièmes de finale de Coupe du monde
Le vainqueur de cette rencontre sera opposé à l'Espagne ou la Russie, qui s'affrontent à 16h à Moscou. La Croatie, trois victoires en poules .

Un porte-parole du gouvernement a néanmoins assuré que les Tchèques "s'étaient dits prêts à négocier un accord" en vue d'une meileure coopération dans le renvoi des migrants enregistrés chez eux, et dit "prendre connaissance avec regret des déclarations" de Praque.

Angela Merkel pensait pouvoir amadouer ce parti rebelle grâce aux mesures prises lors du dernier sommet européen pour réduire les flux migratoires.

Lire aussi. Crise des migrants: qu'est-ce qui peut encore sauver Merkel? .

Après presque 13 ans de pouvoir, elle est désormais ouvertement contestée en Allemagne sur sa politique migratoire et souvent critiquée à l'étranger, notamment en Europe de l'Est et par Donald Trump.

Le ministre de l'Intérieur menace de démissionner — Allemagne