Mercredi, 19 Septembre 2018
Dernières nouvelles
Principale » Agence des migrations de l'ONU: le candidat de Trump éliminé | États-Unis

Agence des migrations de l'ONU: le candidat de Trump éliminé | États-Unis

02 Juillet 2018

Pour la première fois depuis les années 1960, le prochain directeur général de l'agence de l'ONU pour les migrations ne sera pas américain.

Le candidat du Portugal, un proche du secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, est arrivé en tête des trois premiers tours.

L'élection par les 172 Etats membres a duré environ cinq heures vendredi à Genève.

M. Vitorino a été commissaire européen à la Justice et aux Affaires intérieures de 1999 à 2004.

Vitorino a "connu une brillante carrière au Portugal en tant qu'avocat ainsi que dans la politique", a indiqué l'OIM dans un communiqué. Et les propos polémiques sur les musulmans du candidat américain, Ken Isaacs, éliminé à l'issue du troisième tour de scrutin, semblent avoir terni son image.

Dix ans de prison pour un médecin ayant violé 32 patientes — France
Libre durant le procès après un peu moins de sept mois de détention provisoire, il a été incarcéré dès la n de l'audience. De plus, il sera inscrit au Fichier judiciaire automatisé des auteurs d'infractions sexuelles .

Il a été préféré à la numéro deux de l'organisation, la Costaricienne Laura Thompson, et au candidat du président états-unien Donald Trump, l'évangéliste Ken Isaacs. Depuis sa création, en 1951, elle avait toujours été dirigée par un Américain, hormis entre 1961 et 1969, quand le Néerlandais Bastiaan Haveman avait été désigné à sa tête.

Mais leur politique migratoire, notamment les interdictions d'entrée sur leur territoire pour des ressortissants de certains pays et la récente séparation des familles de migrants, a été pointée du doigt par l'ONU et plusieurs pays.■.

Choisi début février, M. Isaacs, ancien vice-président de l'ONG humanitaire chrétienne Samaritan's Purse (Bourse du Samaritain), avait eu fort à faire ces derniers mois après que la publication par le Washington Post d'une série de commentaires antimusulmans, postés entre 2015 et 2017 mais retirés depuis, sur les réseaux sociaux.

Dans un courrier à l'AFP, il avait aussi fait valoir son passé de travailleur humanitaire pendant plus de 30 ans dans des régions difficiles comme la Somalie, le Soudan du Sud et l'Afghanistan.

Agence des migrations de l'ONU: le candidat de Trump éliminé | États-Unis