Samedi, 21 Juillet 2018
Dernières nouvelles
Principale » Les 28 trouvent un accord sur les migrants — UE

Les 28 trouvent un accord sur les migrants — UE

01 Juillet 2018

"C'est pour moi une vraie satisfaction et une victoire". "Certains dirigeants ont été surpris", a dit un diplomate européen.

Tandis que les discussions des pays de l'UE autour d'un accord censé régler la question migratoire battent leur plein, le Président français a estimé que les centres de traitement de demandes d'asile sur le sol européen sont un signe de solidarité pour des pays en première ligne, mais la France, ne l'étant pas, n'en aura pas sur son territoire. "La France n'ouvrira pas de centres" d'accueil pour les migrants qui débarquent en Europe car elle "n'est pas un pays de première arrivée", a ensuite assuré le chef de l'Etat au cours de sa conférence de presse, à l'issue du sommet. Les détails de l'accord n'ont pas été précisés dans l'immédiat. "Macron était fatigué", a lancé, vendredi 29 juin, le chef du gouvernement italien, Giuseppe Conte.

Pour réduire au maximum le nombre de bateaux arrivant dans les eaux européennes, le président du Conseil européen Donald Tusk a de son côté proposé aux dirigeants des pays de l'UE de réfléchir à des "plateformes de débarquement hors de l'Europe" pour les migrants secourus en mer, qui "mettrait fin au modèle économique des passeurs".

Corbier, un des animateurs du Club Dorothée, est mort
L'annonce de la mort de Corbier est venue de Jean-Luc Azoulay, cofondateur de la société AB Productions. On se souviendra des chansons " Sans ma barbe " ou encore "le nez de dorothée ".

Plusieurs sources françaises ont insisté sur l'implication d'Emmanuel Macron pour parvenir à cet accord.

Emmanuel Macron a insisté vendredi sur le contexte de tensions sur fond de montée en puissance des forces extrémistes en Europe et de fragilisation des exécutifs nationaux comme la coalition gouvernementale péniblement formée par Angela Merkel.

Le président et ses équipes expriment fréquemment leur inquiétude et insistent sur la nécessité d'agir face à une vague portant les régimes autoritaires, évoquant parfois le spectre d'un Parlement européen dominé par les populistes en 2019. "Il y a des déclarations sur des relocalisations (répartition de demandeurs d'asile, NDLR) sur une base volontaire et elles sont basées sur le consensus", a-t-il ajouté.

Les 28 trouvent un accord sur les migrants — UE