Mardi, 26 Janvier 2021
Dernières nouvelles
Principale » GP de France: les embouteillages gâchent la fête

GP de France: les embouteillages gâchent la fête

22 Juin 2018

Les spectateurs, coincés, n'ont pas pu accéder à la piste, et ce alors que seuls les essais libres ont lieu le vendredi!

A 18h00, le Groupement d'intérêt général (GIP) en charge du GP de France n'avait pas réagi officiellement: il se réfugiait derrière la responsabilité de l'Etat, seul habilité à communiquer sur les évènements se produisant à l'extérieur du circuit. Dans la soirée, les organisateurs du Grand Prix ont déclaré que le trafic "avait dépassé un peu ce qu'on avait attendu, mais on fait tout notre possible pour que ce soit différent" samedi et dimanche. D'autres ont regardé la première séance d'essais sur leur smartphone.

Vendredi, la préfecture avait indiqué que "l'affluence s'était concentrée entre 10h00 et 13h00".

Parti à 09h00 de la Seyne-sur-Mer, ville distante de 20 km du Castellet, Denis n'est arrivé sur le circuit qu'à. Parmi ces passionnés de F1 retenus dans les bouchons, certains ont payé un pass pour les trois jours du Grand Prix.

Affaire Froome: Sky dénonce les propos "irresponsables" de Bernard Hinault
Non, ce n'est pas un contrôle anormal, martèle l'ancien collaborateur d'ASO, organisateur du Tour de France. Chris et l'ensemble de l'équipe suit le processus mis en place par l'UCI", a affirmé le document.

"En plus, les gendarmes nous ont indiqué la mauvaise direction et on a dû faire le tour du circuit car une des routes était fermée", affirme-t-il. Démonstration au milieu des villages, rencontres avec pilotes et ingénieurs, simulations de changements de pneus et d'ailerons, des simulateurs de F1, images au ralenti: tout ce qu'il faut savoir avant le grand retour de la Formule 1 au circuit du Castellet.

Elisa, la trentaine, venue avec son mari et son bébé de 18 mois, a aussi mis plus de sept heures pour rejoindre le circuit.

Elle a quitté Sanary à 09h15 mais a notamment été bloquée deux heures au même endroit sans pouvoir bouger à une dizaine de kilomètres du Paul-Ricard.

La dernière course à s'être disputée sur le circuit du Castellet remonte à 1990. "Je ne sais même pas si je vais prendre le risque de revenir demain (samedi) et je n'ai pas vraiment envie de me lever à quatre heures du matin".

GP de France: les embouteillages gâchent la fête