Mardi, 16 Octobre 2018
Dernières nouvelles
Principale » A Pékin, Kim Jong-un réaffirme les engagements de Singapour

A Pékin, Kim Jong-un réaffirme les engagements de Singapour

22 Juin 2018

Kim est arrivé à Beijing plus tôt dans la journée pour une visite de deux jours.

La politique commerciale américaine et les mesures de représailles annoncées par ses partenaires commerciaux font de plus en plus redoutée une guerre commerciale mondiale qui risque de compromettre la croissance de l'économie de la planète. Tout comme Washington, Pékin espère voir une péninsule coréenne dénucléarisée.

Le sommet a été l'occasion pour l'héritier de la dynastie des Kim de visiter Singapour, lors d'une promenade nocturne dans cette ville symbole du capitalisme dont les images ont été abondamment diffusées par les médias nord-coréens.

La Corée du Nord a détruit "quatre sites d'essais" balistiques, confirmant le réchauffement de ses relations avec les Etats-Unis après la rencontre historique la semaine dernière entre Donald Trump et Kim Jong Un, a annoncé le président américain jeudi. Un signe qu'elle conserve une influence déterminante.

Or " les responsables nord-coréens ont fait savoir qu'ils possédaient 200 lots de dépouilles découvertes au fil des années", indique le Pentagone dans une fiche d'information sur les disparus de la guerre de Corée (1950-53) actualisée lundi. Mais l'application par la Chine des sanctions de l'ONU destinées à convaincre Pyongyang d'abandonner son programme nucléaire ont tendu les relations, que les deux pays s'efforcent désormais de réchauffer. "Pyongyang a notamment menacé de " couler " l'archipel ou de le réduire en " cendres ".

La Croatie corrige l'Argentine (vidéo) — Coupe du monde
Comme contre l'Islande où il avait raté un penalty, la "Pulga" a beaucoup tenté pour porter son équipe, mais sans succès. Et Lionel Messi? Il a étonné le journal " Olé " en début de match en se prenant la tête pendant l'hymne de son pays.

Ces trois derniers mois, le dirigeant nord-coréen s'est rendu dans l'Empire du Milieu à trois reprises.

Le Japon a décidé de suspendre ses exercices d'évacuation en cas de tir de missile par la Corée du Nord, après le sommet de Singapour entre Donald Trump et Kim Jong-un, a annoncé vendredi le porte-parole du gouvernement nippon.

A Pékin, Kim a évoqué la " perspective d'une dénucléarisation de la péninsule coréenne ".

Cette visite présente "une certaine similitude historique" avec celle effectuée en 1979 aux Etats-Unis par le numéro un chinois de l'époque, Deng Xiaoping, à l'orée des réformes économiques, reconnaît Zhao Tong, spécialiste de la Corée du Nord au Centre Carnegie-Tsinghua à Pékin. Il a également assuré que son pays continuera de jouer " un rôle constructif " dans le dossier nucléaire.

"La Chine et la Corée du Nord veulent renforcer leur communication et élaborer une stratégie globale dans leur relation avec les États-Unis", a-t-il déclaré à l'AFP. Et de se réjouir de la décision nord-coréenne d'œuvrer dorénavant à la construction économique.

A Pékin, Kim Jong-un réaffirme les engagements de Singapour