Dimanche, 20 Octobre 2019
Dernières nouvelles
Principale » Les routes secondaires passeront bien à 80 km/h le 1er juillet

Les routes secondaires passeront bien à 80 km/h le 1er juillet

19 Juin 2018

Selon Matignon, "les routes réputées sûres mais très fréquentées concentrent en réalité près de deux tiers des accidents mortels constatés sur le réseau bidirectionnel ". Pour beaucoup, cette mesure servirait plus à faire rentrer de l'argent dans les caisses de l'État plutôt qu'à réduire le nombre de tué sur les routes. Le décret officiel est paru ce dimanche au Journal officiel. Il s'agit de celles dotées d'un séparateur central, des tronçons de route comportant au moins deux voies affectées à un même sens de circulation (deux fois deux voies et trois voies), et uniquement dans ce sens de circulation.

Le 1er juillet, la vitesse maximale sera limitée à 80km/h sur les quelques 400.000 kilomètres de routes secondaires de France (routes nationales et départementales bidirectionnelles sans séparateur central - terre-plein, muret, glissière).

Le 1er juillet prochain, tous les panneaux de signalisation de 90 km/h devront être remplacés par des panneaux 90 km/h ou masqués le temps de leur mise en place.

Une "clause de rendez-vous" est fixée au 1er juillet 2020, afin que le gouvernement prenne "ses responsabilités si les résultats ne sont pas à la hauteur".

Morts sur les routes
Morts sur les routes

Présentée comme une mesure de sécurité routière décidée par le Comité interministériel de la sécurité routière du 9 janvier 2018, elle pourrait permettre, selon la Sécurité routière, de sauver chaque année plus de 300 vies. Cette tendance s'est inversée en 2017 (3.684 morts, -1,4% par rapport à 2016). Source de sempiternelles querelles, cette mesure vise à réduire la mortalité routière qui, après le plus-bas historique de 2013 (3.427 morts, métropole et Outremer confondus), est repartie à la hausse entre 2014 et 2016.

"Enfin! C'est LA mesure de rupture nécessaire et indispensable pour remédier à la remontée, puis aujourd'hui la stagnation à un niveau médiocre, de la mortalité routière", se réjouit la présidente de la Ligue contre la violence routière, Chantal Perrichon, saluant le "courage" du gouvernement face aux "lobbies et (aux) hommes politiques politiciens qui ont déployé tant d'énergie pour s'opposer".

Les opposants affirment que cette baisse de la vitesse n'aura pas d'effet significatif.

" Le début d'une nouvelle époque " — Rencontre Trump-Kim
Il parle et son peuple se met au garde-à-vous. "Je veux que mon peuple fasse pareil" a-t-il lâché, sans que l'on ne sache s'il plaisantait ou s'il était sérieux.

Les routes secondaires passeront bien à 80 km/h le 1er juillet