Dimanche, 9 Décembre 2018
Dernières nouvelles
Principale » AT&T;/Time Warner: le feu vert ouvre la voie à d’autres grandes manœuvres

AT&T;/Time Warner: le feu vert ouvre la voie à d’autres grandes manœuvres

15 Juin 2018

"Nous pensons toujours que le marché de la télévision payante sera moins compétitif et moins innovant" avec cette fusion, selon Makan Delrahim, en charge des questions antitrust au ministère américain de la Justice, ajoutant qu'il allait "réfléchir aux prochaines étapes" dans ce dossier. Le verdict est attendu vers 20H00 GMT.

Elle a autorisé le rachat du géant des médias Time Warner (31 milliards de dollars de chiffre d'affaires en 2017), propriétaire des chaînes HBO (producteur de Game of Thrones) et CNN, ainsi que des studios de cinéma Warner Bros, par le grand opérateur de télécommunications AT&T (160 milliards de chiffre d'affaires).

"Cette décision aura un impact gigantesque car il y a extrêmement peu de procès anti-monopoles sur des fusions verticales", c'est-à-dire entre des groupes qui ne sont pas directement concurrents, explique Michael Carrier, professeur de droit à la Rutgers University.

L'affaire a été suivie de près par le secteur sur fond d'autres fusions-acquisitions.

AT&T est le premier opérateur de téléphonie fixe et de DSL (opérateur de réseau dans le Middle-East et l'Est des Etats-Unis), le deuxième opérateur mobile avec AT&T Mobility et le premier opérateur de TV par satellite via DirecTV. Il y a aussi le câblo-opérateur Comcast qui semblait, lui, attendre le jugement pour lancer ou non une contre-offre afin de racheter les actifs de Fox déjà promis à Disney.

Le Maroc sera candidat à l'organisation de la Coupe du monde 2030
Sur instructions royales, le Royaume va déposer sa candidature pour l'organisation de la Coupe du Monde en 2030. Par contre, sept pays arabes ont choisi le dossier Nord-américain.

AT&T et Time Warner ont assuré que leur alliance était indispensable pour lutter contre les géants technologiques, comme Netflix et Amazon, qui produisent films, séries ou documentaires, ou encore Apple, Google et même Facebook, qui misent aussi de plus en plus dans la création de contenus. Google et Facebook ont aussi la particularité de capter une énorme part des recettes publicitaires, au détriment des acteurs traditionnels des médias.

Le juge Richard Leon a estimé que le gouvernement américain n'avait pas été en mesure, pendant le procès, d'apporter la preuve que ce rapprochement serait néfaste pour la concurrence.

Et aucune démonstration n'a été faite que cette fusion aurait des effets négatifs pour les consommateurs comme des hausses de prix. Car depuis des décennies, la plupart des fusions verticales ont été autorisées, tant que le consommateur n'en subissait pas des conséquences négatives.

Maurice Stucke, ancien avocat au ministère de la Justice américain et aujourd'hui enseignant à l'Université du Tennessee (sud), souligne néanmoins que dans la philosophie originelle, les lois anti-monopoles visent aussi à empêcher de trop grosses concentrations.

Le dossier AT&T et Time Warner est aussi teinté de politique, le président américain Donald Trump ayant ouvertement critiqué le projet pendant la campagne de 2016. Pour beaucoup, il était déterminé à mettre des bâtons dans les roues à Time Warner parce que celui-ci détient CNN, une des cibles favorites du président américain.

AT&T;/Time Warner: le feu vert ouvre la voie à d’autres grandes manœuvres