Jeudi, 16 Août 2018
Dernières nouvelles
Principale » Signature d'un important document entre Trump et Kim — Singapour

Signature d'un important document entre Trump et Kim — Singapour

13 Juin 2018

"Historique", répète The Washington Post, qui semble ne pas revenir de cette rencontre sans précédent "entre le dirigeant très peu orthodoxe de la nation la plus riche et la plus puissante du monde et le dirigeant brutal de l'un des pays les plus isolés et répressif de la planète": "c'était quasiment inimaginable il y seulement encore quelques semaines, lorsque Trump et Kim s'adressaient des noms d'oiseaux", écrit le journal - qui rappelle aussi l'existence de "divergences profondes" entre les deux dirigeants. L'Union européenne a loué une "étape capitale et nécessaire" vers une dénucléarisation de la péninsule. Elle a été critiquée par de nombreux experts car elle ne mentionne pas deux autres conditions-clés de Washington, à savoir que la dénucléarisation soit aussi "vérifiable et irréversible". "La Corée du Nord a un grand potentiel pour l'avenir". Plus de 6000 corps se trouveraient toujours en Corée du Nord.

Les deux séries de manoeuvres, au printemps et à l'automne, "répondent à des exercices de la Corée du Nord", souligne M. Bennett, qui évalue leur coût à 2% du coût total de l'alliance américano-coréenne (12 milliards de dollars).

Le mot ne figure pas dans la lettre mais Donald Trump a évoqué la question de la réunification des deux Corées en rappelant que le peuple coréen du nord et du sud était "profondément talentueux, travailleurs et doué" et que les Coréen partageaient "la même langue, la même culture, le même patrimoine et le même destin".

"Tellement drôle de regarder les Fake News, surtout NBC et CNN". L'élu démocrate Adam Schiff, membre de la commission du Renseignement à la chambre des représentants, a ainsi mis en garde Donald Trump contre toute "naïveté". "L'effet de légitimation pour le régime de Corée du Nord est indéniable". Selon l'agence KCNA, Kim Jong-un s'est montré en parfait accord avec "la volonté et l'enthousiasme" de Donald Trump de résoudre les problèmes par le dialogue et les négociations, "loin d'un passé mû par l'hostilité". "J'ai reçu tellement de menaces de mort", a-t-il insisté.

Le locataire de la Maison Blanche, qui revendique haut et fort son approche iconoclaste de la diplomatie, a assuré que le processus de dénucléarisation pourrait commencer "très rapidement", après des décennies de tensions autour des ambitions atomiques de Pyongyang.

Plus de €33 millions volés sur l'échangeur sud-coréen — Hack Coinrail
Au début de janvier, au sommet de la vague de la cryptomania, ils valaient environ 830 milliards de dollars. Depuis, la bulle a explosé et le bitcoin évoluait autour des 7.500 dollars depuis plusieurs semaines.

Mais la formulation de la déclaration commune reste assez vague en termes de calendrier.

"Kim Jong Un a obtenu ce qu'il voulait au sommet de Singapour: le prestige international", analyse Paul Haenle, directeur du centre Carnegie-Tsinghua. La dernière en date apporte un élément sur la méfiance du régime nord-coréen envers la délégation américaine présente à Singapour pour ce sommet.

Par l'entremise de son interprète, Kim Jong-un a affirmé: " Il n'a pas été facile pour nous de venir ici. Le président américain a par ailleurs précisé que les sanctions contre la Corée du Nord ne seraient pas levées tant que les obligations incombant au régime nord-coréen ne seraient pas remplies.

M. Trump n'a pour l'heure pas confirmé avoir accepté l'invitation à Pyongyang.

En échange de l'engagement nord-coréen à dénucléariser, le dirigeant américain a annoncé la suspension des "jeux de guerre", les manœuvres américano-sud-coréennes annuelles qui ont le don d'irriter la Corée du Nord. Pyongyang exigeait depuis longtemps le gel de ces exercices militaires, perçus comme des préparatifs à une invasion militaire de la Corée du Nord.

Signature d'un important document entre Trump et Kim — Singapour