Vendredi, 17 Août 2018
Dernières nouvelles
Principale » Mort sans précédent des plus vieux baobabs d'Afrique

Mort sans précédent des plus vieux baobabs d'Afrique

13 Juin 2018

Adrian Patrut de l'université Babes-Bolyai, en Roumanie, et ses collègues ont arpenté nombre de pays du sud du continent pour étudier les plus grands (et donc généralement les plus vieux) baobabs d'Afrique, plus de 60 en tout. Au cours des douze dernières années, neuf des treize plus vieux baobabs sont partiellement ou totalement morts, selon l'étude.

Trois arbres célèbres en font partie à savoir celui du Zimbabwe appelé Panke qui affiche déjà 2.450 ans, le baobab le plus gros du monde avec un tronc de plus de 10 mètres de diamètres de l'Afrique du Sud y figure aussi, et enfin, le baobab Chapman au Botswana, qui est listé comme monument national. Quatre d'entre eux étaient même les plus grands d'Afrique. Des fragments dont ils ont ensuite défini l'âge à l'aide de la datation au carbone. Ils ont également longtemps été utilisés pour se repérer par des explorateurs ou des voyageurs. "Avant de commencer nos recherches, nous avions été informés de l'effondrement du baobab Grootboom en Namibie mais nous pensions que c'était un événement isolé", explique à l'AFP Adrian Patrut.

"Nous pensons que la disparition des baobabs monumentaux pourrait être associée, au moins en partie, à des modifications significatives des conditions climatiques qui affectent particulièrement l'Afrique australe", ont-ils noté. C'est ce que révèle une étude de la revue Nature Plants relayée par Le Figaro.

"Tous les scénarios" sur la table face à un Trump imprévisible — Canada
Le président américain s'en est ensuite pris aux Européens qui "rient" de voir Washington financer à fonds perdus leur sécurité. Reps not to endorse the Communique as we look at Tariffs on automobiles flooding the U.S.

Urgence. "Nous avons compilé pour la première fois toutes les preuves disponibles de l'impact du dérèglement climatique sur les récoltes et la qualité des légumes et légumineuses", a résumé un des auteurs, Alan Dangour, de la London School of Hygiene and Tropical Medicine.

La majorité des plus vieux baobabs africains sont en train de mourir depuis une dizaine d'années, ont constaté des chercheurs, précisant que la cause du phénomène restait inconnue, mais évoquant le problème du réchauffement climatique.

Mort sans précédent des plus vieux baobabs d'Afrique