Mercredi, 12 Décembre 2018
Dernières nouvelles
Principale » Macron incité à rééquilibrer sa politique à gauche par ses amis économistes

Macron incité à rééquilibrer sa politique à gauche par ses amis économistes

13 Juin 2018

Selon Le Monde, ces trois fidèles d'Emmanuel Macron, dont certains le connaissent depuis la Commission Attali ou son passage à Bercy, ont remis cette note intitulée "Renforcer la dimension émancipatrice de l'action gouvernementale" à la demande du président de la République.

Philippe Aghion, Philippe Martin et Jean Pisani-Ferry, trois économistes qui avaient participé à l'élaboration du programme d'Emmanuel Macron, s'inquiètent.

Parmi les inquiétudes soulevés dans la note adressée à la présidence, les trois hommes s'alarment de "l'image d'un pouvoir indifférent à la question sociale".

S'ils reconnaissent l'existence de mesures sociales (du dédoublement des classes de CP dans les quartiers défavorisés à la réforme de l'apprentissage), ils estiment aussi, par exemple, que la réforme de l'assurance-chômage est nettement en-dessous des ambitions affichées, et, c'est effectivement l'image du "Président des riches " qui se profile, d'un Président qui en tout cas, n'aurait pas su tenir le cap défini par le candidat: "la lutte contre les inégalités d'accès ". " Le thème de la lutte contre les inégalités d'accès, qui était constitutif de l'identité politique du candidat, est occulté ", déplorent-ils, ajoutant que " beaucoup des soutiens du candidat expriment la crainte d'un recentrage à droite motivé par la tentation d'occuper le terrain politique laissé en friche par un parti Les Républicains en crise ".

Emmanuel Macron au Congrès de la Mutualité Française
Et d'ajouter, plus tard: "Prévenir la pauvreté et responsabiliser les gens pour qu'ils sortent de la pauvreté". Sinon vous n'aviez pas de fil directeur... "C'était de la lasagne à la feta avec de la paella!".

Selon une note publiée par Le Monde ce samedi 9 juin, les détracteurs d'Emmanuel Macron ne seraient peut-être pas les seuls à estimer qu'Emmanuel Macron, candidat autoproclamé ni de droite ni de gauche au cours de la campagne présidentielle de 2017, pencherait en définitive davantage à droite de l'échiquier politique. Selon différents sondages, le président est en effet bien plus populaire auprès des sympathisants de droite qu'auprès de ceux qui avaient élu François Hollande en 2012. "Les ministres 'politiques' sont étiquetés à droite et (...) le message social peine à trouver une voix forte à l'intérieur du gouvernement".

Emmanuel Macron, "président des riches"?

Et pour les ménages, ils conseillent de revoir la fiscalité de l'investissement dans le logement en organisant "l'extinction" des aides à la pierre qui "réduisent très fortement l'impôt sur le revenu des bénéficiaires et affectent le budget de l'Etat".

Plusieurs propositions figurent dans cette note, comme l'augmentation de la prime d'activité, l'introduction d'un bonus-malus sur les contrats courts, ou un maintien de la taxe d'habitation pour les Français les plus fortunés. L'Elysée a confirmé que ces recommandations ont été lues "avec attention mais elle (la note) ne présage en rien la politique du gouvernement ".

Macron incité à rééquilibrer sa politique à gauche par ses amis économistes