Vendredi, 22 Juin 2018
Dernières nouvelles
Principale » Aperçu des accords que Kim Jong un et Trump ont signés — Scoop

Aperçu des accords que Kim Jong un et Trump ont signés — Scoop

13 Juin 2018

Le président américain Donald Trump a annoncé mardi, au terme de sa rencontre avec le dictateur nord-coréen Kim Jong-un, la suspension des manoeuvres militaires organisées annuellement par les États-Unis et la Corée du Sud.

"Aucune définition de la fameuse " dénucléarisation " - le mot à sept syllabes le plus répété au monde en ce moment - sauf de dire qu'il s'agit de " dénucléarisation de la péninsule coréenne " et non pas " dénucléarisation de la Corée du Nord ".

À lire aussi - Donald Trump est-il devenu fou? "Ravi de vous rencontrer M. le président", a rétorqué Kim Jong-un.

"Kim Jong Un a réaffirmé son engagement ferme et inébranlable en faveur d'une dénucléarisation complète de la péninsule coréenne", est-il écrit dans ce texte, que les deux hommes s'engagent à mettre en oeuvre "dans sa totalité" et "très rapidement".

Dans son premier compte rendu du sommet de Singapour, l'agence KCNA a estimé que cette rencontre sans précédent ouvrait la voie à "un tournant radical" dans les relations entre Pyongyang et Washington, marquées jusque-là par une hostilité mutuelle. Selon Donald Trump, Kim Jong-un a, toutefois, promis de "détruire " un site d'essai balistique "très prochainement ".

Le président américain, en revanche, a fait une concession qui a surpris tout le monde, y compris ses alliés japonais et sud-coréens: la fin des exercices militaires américains dans la région, présentés comme "inappropriés ", " très coûteux " et. "La mise en scène de ce sommet, des poignées de main aux drapeaux jusqu'au décor, ressemble en tous points à celle d'une rencontre entre deux Etats souverains avec des relations diplomatiques normales", a tweeté l'analyste Ankit Panda.

Touché à une cheville, Mbappé quitte l'entraînement — Équipe de France
Il est apparu quelques minutes plus tard avec la cheville bandée et en boitant au moment de quitter le centre d'entraînement. Le jeune attaquant a enlevé sa chasuble énervé et est rentré en boitant au vestiaire comme le souligne Footmercato.

Par l'entremise de son interprète, Kim Jong-un a affirmé: " Il n'a pas été facile pour nous de venir ici. Kim Jong-un y a gagné en légitimité.

Donald Trump lui s'est montré très optimise en lançant " nous allons avoir une relation formidable ". Les dessinateurs de presse ont décidément beaucoup de mal à prendre les deux dirigeants au sérieux - à voir pour terminer avec le dessin de Rowson, intitulé: "Faites entrer les clowns". Au cours de cette "rencontre fantastique", comme l'a souligné Donald Trump, les deux dirigeants ont signé un accord contenant, entre autres, un accord de dénucléarisation de la Corée du Nord.

Pour Stephen Pomper, ancien membre de l'équipe Obama qui travaille maintenant pour le centre de réflexion International Crisis Group (ICG), M. Trump était l'homme qui pouvait passer de la menace à la diplomatie. Avant que Kim Jong Un accepte aussi le démantèlement des armes atomiques qu'il possède déjà.

Le président a reconnu que le calendrier pour la dénucléarisation est long, mais a déclaré: " une fois que vous démarrez le processus, cela signifie que c'est à peu près fini ".

La faiblesse des exigences du président américain sur la Corée du Nord contraste avec son rejet de l'accord, âprement négocié, sur le nucléaire iranien. "Les autres chemins étaient la guerre ou d'accepter sans rien faire que la Corée du Nord nous menace avec ses armes nucléaires". Il est intelligent, il aime son peuple et son pays C'est mon honneur et mon plaisir.

M. Trump a répondu à de tels commentaires sur Twitter, en disant: " Le fait que j'aie une réunion est une défaite majeure pour les États-Unis, disent les ennemis et les perdants ".

Aperçu des accords que Kim Jong un et Trump ont signés — Scoop