Mardi, 23 Octobre 2018
Dernières nouvelles
Principale » Les discussions entre Washington et Pyongyang "avancent rapidement" — Sommet de Singapour

Les discussions entre Washington et Pyongyang "avancent rapidement" — Sommet de Singapour

11 Juin 2018

Les discussions entre Washington et Pyongyang "avancent rapidement", a ajouté Mike Pompeo.

Donald Trump et Kim Jong Un étaient engagés lundi dans les ultimes préparatifs à la veille de leur sommet historique, pour lequel le président américain affiche sa confiance et une forme d'impatience. Du coup, Donald Trump, qui prévoyait de repartir mercredi et n'excluait pas de jouer les prolongations, va finalement s'envoler dès mardi soir pour Washington, après avoir tenu une conférence de presse.

Trump a rencontré le Premier ministre de Singapour, Lee Hsien Loong.

Ces dernières semaines, ces deux sherpas ont réussi à progressivement rapprocher leurs deux points de vue.

En marge de sa rencontre avec le leader nord-coréen à Singapour, le président américain s'en est violemment pris à l'Union européenne et au Canada.

Mais l'exigence américaine bute depuis des années sur la résistance opiniâtre des Nord-Coréens.

L'acteur Jackson Odell (Modern Family), 20 ans, retrouvé mort
C'est à son domicile de Tarzana en Californie que le jeune comédien a été retrouvé inanimé vendredi. Ce lundi matin, nous avons appris le décès de Jackson Odell , jeune acteur américain de 20 ans.

Kim Jong Un dispose bien d'un avion qui aurait pu le conduire jusqu'à Singapour, mais il s'agit d'un vieil appareil de fabrication soviétique, comiquement surnommé "Air Force Un".

" On va savoir très vite s'ils sont sérieux ou non ", prévenait, il y a quelques jours, à Séoul, Gary Samore, un ancien négociateur américain aujourd'hui au Belfer Center for Science and International Affairs de la Harvard University.

Recourir aux services de l'aviation chinoise peut pour Kim Jong Un être d'ordre purement pratique, "mais en même temps c'est un geste symbolique pour montrer à son peuple que la Chine soutient la Corée du Nord et qu'elle sera à ses côtés si jamais le processus de dénucléarisation avec les Etats-Unis ne fonctionnait pas", analyse Koh Yu-hwan, spécialiste de la Corée du Nord à l'Université Dongguk de Séoul.

Kim Jong-un tient particulièrement à obtenir un assouplissement du régime de sanctions économiques qui étouffe son pays depuis l'an dernier et contrarie son propre agenda politique.

Avare en détails, il a simplement souligné lundi, lors d'une conférence de presse, que les Etats-Unis étaient prêts, en échange de sa dénucléarisation "complète, vérifiable et irréversible", à apporter à la Corée du Nord des "garanties de sécurité uniques, différentes" de celles proposées jusqu'ici. Mais, ils laissaient toutefois entendre qu'ils ne voyaient pas d'objection à voir d'autres nations de la région aider Pyongyang à reconstruire son économie, si la dénucléarisation était véritablement enclenchée.

Conscient que l'annonce d'un vague cadre de négociations, sans engagements détaillés et concrets, pourrait être perçue comme un "échec " par les analystes qui avaient mis en garde Donald Trump contre ce sommet, le président américain pourrait, selon certains médias américains, préparer quelques annonces un peu plus spectaculaires.