Mardi, 18 Décembre 2018
Dernières nouvelles
Principale » Drama Donald, nouvel épisode : d'un tweet, Trump saborde le G7

Drama Donald, nouvel épisode : d'un tweet, Trump saborde le G7

11 Juin 2018

Donald Trump, qui a traité M. Trudeau de personne "malhonnête et faible" sur Twitter, avait pourtant donné son aval au communiqué final, un document en 28 points péniblement négocié par le "Groupe des sept" (Etats-Unis, Canada, Royaume-Uni, France, Allemagne, Italie, Japon).

"Le PM Trudeau du Canada s'est montré docile et modéré pendant nos réunions au G7, tout cela pour donner une conférence de presse après mon départ dans laquelle il déclare que 'les droits de douane américains sont presque insultants' et qu'il ne 'se laissera pas bousculer'", a dit Trump sur Twitter. Pire, le semblant d'entente entre les Etats-Unis et les autres puissances mondiales risque de connaître un nouvel épisode difficile.

Lors d'une visite d'Emmanuel Macron en avril aux Etats-Unis, ils avaient multiplié les accolades et les tapes affectueuses, Donald Trump allant jusqu'à épousseter lors d'une séance photo l'épaule de son homologue français, pour, selon lui, enlever quelques pellicules.

Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne, a proposé lors des discussions de se rendre à Washington pour aider à trouver une issue au conflit entre l'UE et les Etats-Unis sur les droits de douane américains sur l'acier et l'aluminium, a indiqué un responsable présent aux discussions. Toutefois Justin Trudeau a annoncé samedi la signature d'un "communiqué commun".

Donald Trump a mis en garde les partenaires tentés de répondre à ses taxes: "S'ils répliquent, ce sera une erreur", a-t-il dit, alors même que l'Union européenne ou le Canada ont confirmé des tarifs douaniers de représailles, dès juillet. "La présidence française a souligné dimanche que " la coopération internationale ne peut dépendre de colères ou de petits mots", dénonçant " incohérence " et " inconsistance " après la volte-face de Donald Trump sur la déclaration finale du sommet du G7". "On a passé deux jours à avoir un texte et des engagements".

Drama Donald, nouvel épisode : d'un tweet, Trump saborde le G7
Drama Donald, nouvel épisode : d'un tweet, Trump saborde le G7

La décision de Donald Trump de retirer par tweet son soutien au communiqué final a été une expérience "dégrisante et un peu déprimante", a commenté dimanche soir Angela Merkel, tandis que le chef de la diplomatie allemande, Heiko Maas, a accusé le président américain de "détruire très rapidement une quantité incroyable de confiance dans un tweet". "Le premier ministre n'a rien dit qu'il n'avait pas déjà dit auparavant, autant publiquement qu'en conversations privées avec le Président".

Questionnée à plusieurs reprises sur les commentaires tenus par le principal conseiller économique de Donald Trump, Larry Kudlow, et conseiller au commerce du président Trump, Peter Navarro, Chrystia Freeland n'a pas voulu jeter de l'huile sur le feu.

Vendredi, le président américain avait déjà été le dernier à rejoindre l'hôtel cossu de La Malbaie, surplombant le majestueux fleuve Saint-Laurent, dans la région du Charlevoix (Québec, est du Canada). De quoi inquiéter l'Europe et notamment l'Allemagne, car les Etats-Unis sont le premier marché étranger pour les marques européennes de voitures.

Dans l'immédiat, la Russie est plutôt occupée à accorder ses violons avec la Chine et l'Iran: les chefs d'Etat des trois pays se rencontrent en Chine à l'occasion de la réunion annuelle de l'Organisation de coopération de Shanghai (OCS).

Larry Kudlow a ajouté que le président Donald Trump ne se laisserait pas déranger par un premier ministre canadien à l'aube de son important sommet avec le leader nord-coréen Kim Jong-un prévu mardi.

E3 2018 : le point sur les annonces Star Wars • Actualités Jeux Vidéo
Nous pourrons bientôt jouer Anakin Skywalker , le Comte Dooku , le Général Grievous et Obi-Wan Kenobi . Le jeu sortira fin 2019. Ça fait rêver et j'ai hâte de voir ça.

Drama Donald, nouvel épisode : d'un tweet, Trump saborde le G7