Dimanche, 24 Juin 2018
Dernières nouvelles
Principale » Nucléaire. La décision iranienne sur l'enrichissement d'uranium vise à détruire Israël

Nucléaire. La décision iranienne sur l'enrichissement d'uranium vise à détruire Israël

08 Juin 2018

Le Premier ministre israélien doit s'entretenir avec le président français Emmanuel Macron.

"L'Israël partage une information précieuse des services de renseignements israéliens, une information très importante, qui prouve que l'Iran pendant des années a caché son programme nucléaire", a expliqué Marc Attali.

Les Européens, qui tentent de sauver l'accord sur le nucléaire iranien dont le président américain Donald Trump est sorti avec fracas le 8 mai, se retrouvent pris entre pressions israélo-américaines d'un côté et iraniennes de l'autre.

La chancelière allemande Angela Merkel et le Premier ministre israélien en visite Benyamin Netanyahou ont convenu d'empêcher l'Iran de développer des armes nucléaires, mais ne sont pas parvenus à un accord sur les moyens de réaliser ce but, a déclaré lundi Mme Merkel.

Israël craint qu'avec la fin progressive de la guerre civile en Syrie, l'Iran, dont les forces et les alliés chiites ont soutenu le dictateur Bashar el Assad, puisse s'implanter militaire dans le pays voisin pour focaliser son attention sur Israël.

Les comptes de la Sécurité sociale presque à l'équilibre fin 2018
Symbole du rétablissement des comptes, le régime général affichera son premier excédent depuis dix-sept ans. La prévision précédente pour 2018, établie à l'automne dernier, était de 2,2 milliards.

Mais pour M. Netanyahou, "cet accord est terminé" depuis la minute où les Etats-Unis ont décidé de s'en retirer. L'Iran a depuis continué à respecter cet accord, mais en appelle également à l'Union européenne afin de mettre en place une solution de "compensation " à long terme.

"Selon la TAZ si les inquiétudes d'Israël concernant le programme nucléaire iranien sont compréhensibles, le Conseil de sécurité de l'ONU est l'endroit le plus indiqué pour punir un pays qui mettrait en danger la paix internationale et, le cas échéant, il y a l'option d'imposer des sanctions".

" La Saison France Israël 2018 lancé ce soir au Grand Palais en présence de Benjamin Netanyahu est une opération de propagande menée avec la complicité de plusieurs ministres français", a pour sa part estimé une représentante stéphanoise de la campagne BDS (Boycott Désinvestissement Sanction) France.

Pour rappel, l'utilisation récente par l'armée israélienne de tirs réels contre des manifestants palestiniens à Gaza a fait plus de 120 morts le long de la frontière. Sa visite à Berlin a mis en lumière un détail intéressant, selon le journal. C'est tout l'enjeu de cette rencontre entre les deux hommes. A l'appel de plusieurs associations militant pour la défense des droits des Palestiniens, des manifestations ont réuni des centaines de personnes à Paris et dans plusieurs villes de France pour protester contre l'arrivée en France du chef du gouvernement israélien, venu en Europe plaider en faveur d'un durcissement des relations avec l'Iran. Aura-t-il plus de réussite à Paris auprès d'Emmanuel Macron? Pour Benjamin Netanyahu, l'étape allemande a donc été un échec.

Nucléaire. La décision iranienne sur l'enrichissement d'uranium vise à détruire Israël