Dimanche, 24 Juin 2018
Dernières nouvelles
Principale » Alzheimer : les généralistes soutiennent le déremboursement des médicaments, pourquoi ?

Alzheimer : les généralistes soutiennent le déremboursement des médicaments, pourquoi ?

06 Juin 2018

En France, 850 000 personnes seraient touchées par la maladie d'Alzheimer.

Le Collège national des généralistes enseignants va même plus loin que le déremboursement des médicaments anti-Alzheimer. Résultat, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a indiqué le 29 mai que ceux présents sur la marché seraient déremboursés à partir du 1er août. "Ils ont été jugés comme néfastes, nocifs et dangereux par la Haute autorité de Santé à deux reprises ".

Sharapova retrouvera Pliskova au troisième tour — Roland-Garros
La voilà donc en deuxième semaine pour sa première participation au tournoi depuis 2015. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les quatre médicaments (Aricept, Ebixa, Exelon, Reminyl) et leurs génériques, traitent les symptômes d'Alzheimer.

Depuis, cinq sociétés savantes et organisations professionnelles médicales contestent cette décision. Sans surprise, le nouvel examen du rapport bénéfices/risques de ces quatre spécialités a conclu à un très petit effet sur la maladie, surtout à long terme, en contrepartie d'effets secondaires digestifs, cardiovasculaires et neuropsychiatriques graves au point, parfois, d'obliger à l'arrêt du traitement. La décision du ministère de la Santé permettra à l'Assurance maladie d'économiser 90 millions d'euros. Ils remettent en question l'existence même de la maladie, comme le professeur Olivier Saint-Jean qui a récemment sorti le livre, "Alzheimer le grand leurre".