Samedi, 22 Septembre 2018
Dernières nouvelles
Principale » Données personnelles : un nouveau scandale pour Facebook ?

Données personnelles : un nouveau scandale pour Facebook ?

05 Juin 2018

Facebook a partagé les données personnelles de ses utilisateurs avec une soixantaine de fabriquants de produits électroniques. Ces révélations relancent les inquiétudes sur la protection des données personnelles.

Depuis 2014, Facebook a pourtant assuré avoir mis fin à l'accès aux données des amis des utilisateurs pour les développeurs d'applications.

Le réseau social est empêtré depuis plusieurs mois dans le scandale Cambridge Analytica.

Le réseau social a également dit "être en désaccord" avec les conclusions du quotidien New York Times, selon lequel les fabricants auraient pu avoir accès aux données personnelles des utilisateurs sans obtenir leur consentement en installant une interface Facebook sur leur téléphone intelligent.

Facebook nie avoir laissé libre accès aux données de ses utilisateurs et argumente en disant notamment qu'il voit les fabricants de smartphones comme une extension de ses propres services. Parmi les données accessibles figurent les statuts des relations (en couple, célibataire.), les opinions politiques, les croyances religieuses ou encore, les événements auxquels les utilisateurs prévoient de se rendre.

Roland-Garros: Del Potro en huitièmes pour la première fois depuis 2012
Les organisateurs du 2e tournoi du Grand Chelem de l'année ont annoncé vendredi soir, vers 20h00, l'interruption des matches. La numéro 1 belge rejoint le stade des 8es de finale à Roland-Garros pour la première fois de sa carrière.

D'autre part, maintenant que le marché du mobile est largement dominé par iOS et Android, Facebook admet que ces partenariats avec les fabricants de smartphones ou de systèmes d'exploitation ne sont plus aussi indispensables qu'ils ne l'étaient il y a dix ans.

Mais selon le Times, ces permissions d'utilisateurs n'étaient pas toujours explicites.

Enfin, Facebook insiste sur le fait que ce partenariat avec les constructeurs est très différent ceux de la plateforme Facebook, qui a été utilisée par le développeur Aleksandr Kogan, qui a transmis les informations de dizaines de millions d'utilisateurs à Cambridge Analytica. La firme à la pomme n'aurait plus accès aux données Facebook depuis septembre dernier. Ces accords visaient à permettre aux fabricants d'offrir à leurs clients des fonctionnalités de Facebook telles que la messagerie ou les contacts. Les entreprises pouvaient aussi se partager leurs informations, un mode open-bar dont on mesure encore mal l'ampleur (combien de personnes ont ainsi vu leur comptes siphonnés?).

Facebook l'assure: des garde-fous ont été mis en place pour empêcher les constructeurs d'exploiter ces données, en dehors des apps Facebook développées en interne.

Données personnelles : un nouveau scandale pour Facebook ?